Un monde beau, fou et cruel, de Troy Blaklaws

Un monde beau fou et cruel de Troy Blaklaws, Un monde beau, fou et cruel, Troy Blaklaws, Libfly, le Furet du Nord, Editions Flammarion, opération « On vous lit tout, Littérature anglaise, Littérature sud-africaine

Avant-propos

Ce livre a été lu dans le cadre de l’opération « On vous lit tout », organisée par Libfly et le Furet du Nord.

Je remercie Libfly, le Furet du Nord et les Éditions Flammarion.

 

4ème de couverture

« Au pays arc-en-ciel de Mandela, la violence et le racisme n’en ont pas fini de distiller leur poison mortel. Professeur au Zimbabwe, Jabulani n’a d’autre choix que de fuir la répression qui s’abat sur son pays. Comment imaginer ce qui l’attend de l’autre côté de la frontière sud-africaine alors qu’il est aussitôt kidnappé par des trafiquants ? Jeune étudiant au Cap, Jero peine à trouver sa place dans un monde de dealers où la progression des bidonvilles rend les cartes obsolètes du jour au lendemain. Un monde où tour à tour le courage ou l’indifférence peuvent sceller le sort d’un réfugié et l’amour décider de frapper au moment où l’on s’y attend le moins.

Troy Blacklaws convoque toute la puissance poétique de son écriture pour croquer deux destins parallèles dans l’Afrique du Sud d’aujourd’hui où chacun lutte à sa façon pour survivre tandis que se côtoient la violence quotidienne et la beauté envoûtante des hommes et des lieux ».

 

L’auteur

Troy Blacklaws a grandi au Cap durant l’apartheid et a étudié l’anglais à l’université de Rhodes avant d’enseigner la littérature dans différents pays. Après « Karoo Boy » (Flammarion, 2006) et « Oranges sanguines » (Flammarion, 2008), « Un monde beau, fou et cruel » est son troisième roman traduit en français.

 

Ce que j’en pense

Ce n’est pas un roman vers lequel je me serais tournée spontanément. Le sujet est très éloigné de ce que je lis d’ordinaire, et j’ai craint de m’ennuyer. Si l’écriture n’est pas forcément la plus fluide que je connaisse, il y a cependant quelque chose qui nous captive et nous plonge dans cette histoire dure et cruelle, mais aussi profondément humaine. L’Histoire se mêle aux histoires d’hommes, et tisse le lien d’une société en découverte, en renaissance.

Ma note : 4/5

Bonne après-midi…

Living de Martin Caparros, Living, Martin Caparros, Libfly, le Furet du Nord, les Editions Buchet Chastel,Littérature espagnole, Littérature argentine, Opération On vous lit tout

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s