Les tiroirs de Visconti, de Didier Goupil

Les tiroirs de Visconti, Didier Goupil, Naïve, La voie des Indés, Libfly, Médiapart, Libr’Aire

Ce livre a été lu dans le cadre de la Voie des Indés 2013, organisée par libfly, Libr’Aire, Mediapart et Soirées de la petite édition.

Je remercie les Editions Naïve pour l’envoi de ce roman.

 

4ème de couverture

« Il me parut un jour évident que le nom de Paul M. présentait comme étant le sien ne l’était pas. Qu’il ne s’agissait que d’un nom d’emprunt, d’une identité parmi d’autres, et que tout comme il collectionnait les parapluies et les éventails, il collectionnait également les patronymes ».

« Paul M. ne porte que des vestes Arnys. Il choisit ses oiseaux empaillés chez Deyrolle, fait relier ses livres à Bruxelles et surfe dès qu’il le peut sur eBay. Paul M. est un collectionneur, un vrai. Il veut vivre plusieurs vies, s’inventer une filiation : une histoire qui lui appartienne enfin. Et si les tiroirs de ses commodes sont remplis d’objets d’époque, c’est qu’ils ne contiennent pas seulement son existence, mais également sa vie rêvée, et même sa mort fantasmée.

Au-delà des mots et des apparences, Didier Goupil suit le fil d’une enquête intime. Les objets, les collections permettent-ils réellement de reconstruire une enfance, de coller les morceaux épars d’une mémoire forcément sélective ? Enquête philosophique, thriller sans meurtres ni coupables, à l’image des collectionneurs, nous avons entre les mains une pièce unique, un roman d’une substance rare ».

 

L’histoire

C’est le portrait d’un authentique collectionneur, vivant reclus au fin fond de la lande girondine, habité de la même passion, la folie analogue à celle d’un Pierre Bergé. Comme ce dernier, il a décidé d’échapper au temps humain, à la banalité de l’existence et à la vulgarité du monde pour se réfugier, se multiplier, « s’éterniser » dans l’univers des objets et des œuvres d’art.

 

L’auteur

Didier Goupil est né à Paris en 1963. Après des études de lettres et des années d’enseignement il se consacre à l’écriture. Ses romans portent sur l’Amérique post 11 septembre (Le jour de mon retour sur terre, Le Serpent à Plumes) ou la situation à Cuba après le départ du Lider Maximo (Castro est mort !, éditions du Rocher). Il collabore depuis 2001 avec le Festival de la Correspondance de Grignan et depuis 2007 avec la Boutique d’Écriture du Grand Toulouse.

 

Ce que j’en pense

« Les tiroirs de Visconti » est un livre à l’écriture vive et agréable. Les chapitres, courts, abordent chacun un thème comme autant d’énigmes sur la vie, vécue ou romancée, de Paul M.

De vraies personnalités existantes ou ayant existé se mêlent aux personnages de ce roman qui brouille les pistes. Il est assez habile de la part de l’auteur de mélanger ces personnes. En effet, tout au long du livre, Paul M. nous explique comment ses collections lui permettent d’échapper à la platitude de la vie, et lui permettent de s’en construire une, voire plusieurs, davantage romanesques. La « complicité » de ces personnalités réelles contribue à la réalisation de ce but.

J’ai apprécié ce livre. Le récit de Paul M. nous entraîne au fil des pages. Mi-biographie (celle de Paul M.), mi-roman philosophique, on y trouve de nombreuses réflexions pertinentes sur la vie et l’être humain.

Je vous recommande ce roman.

 

Extraits et citations

« Quoi de mieux que la littérature pour oublier la vie, n’est-ce pas ? » (p.47).

« Inachevé au-dedans, l’homme ne s’atteint pas lui-même sans le secours de la fiction » (p.57).

 

Bonne soirée…

La voie des Indés, Libfly

Publicités

2 réflexions sur “Les tiroirs de Visconti, de Didier Goupil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s