La Nostalgie heureuse, Amélie Nothomb

La Nostagie heureuse, Amélie Nothomb, Le Livre de Poche

 

4ème de couverture

« Je plonge dans la foule. Tout ce qui la traverse me traverse. […] Je voudrais que cela ne s’arrête pas. Je suis une aspirine effervescente qui se dissout dans Tokyo.

                                  A.N.

Cela faisait seize ans qu’Amélie Nothomb n’était pas retournée au Japon, son pays natal qu’elle n’a cessé d’imaginer, de réinventer. Sous sa plume et dans son cœur, il était devenu fiction. Mais dans ce récit autobiographique, tout se veut réel.

L’auteur de Stupeur et tremblements retrouve des lieux, des êtres qui ont compté (Nishio-san, sa nounou adorée et l’amoureux éconduit de ses 20 ans), nous raconte ses émotions, ses impressions. Elle évoque ses rapports avec la langue apprise dans son enfance, puis oubliée. Et laisse, sans crainte ni regrets, remonter les souvenirs ».

 

L’histoire

Amélie Nothomb saisit l’occasion de retourner au Japon, sa terre natale. Que va-t-elle y retrouver ? Ses souvenirs sont-ils conformes à la réalité ? Commet-elle une erreur en retournant sur les traces de son passé ? Que sont devenus ceux qui étaient (sont) si chers à son cœur ?

 

L’auteur

Amélie Nothomb est née à Kobé en 1967. Depuis son premier roman, Hygiène de l’assassin, elle s’est imposée comme un écrivain singulier enchaînant les succès en librairie et les récompenses littéraires. Elle reçoit le Grand prix de l’Académie française pour Stupeur et tremblements en 1999, et le Grand prix Giono pour l’ensemble de son œuvre en 2008.

 

Ce que j’en pense

Amélie Nothomb a ce talent qu’avec un court roman elle nous amène à nous interroger sur tant de points que ce que l’on a à en dire prendrait plus de pages que l’œuvre elle-même.

Les thèmes qu’elle aborde au travers de ce qui paraît n’être qu’un simple récit autobiographique sont universels et si personnels que cela touche au fond de nous bien plus qu’il n’y paraît. Le souvenir, la fidélité de la mémoire, l’oubli, l’idée que l’on se fait de son enfance, des gens qui l’ont accompagnée… Vivons-nous sur un socle de souvenirs solides ou bien sur un pur fantasme bâti de toute pièce par une imagination fertile ?

 

« Tout ce que l’on aime devient une fiction. La première des miennes fut le Japon » (p.7).

 

Ce court roman est un savant mélange d’émotion, de tendresse, de joie et d’humour. L’univers généralement « déjanté » d’Amélie Nothomb s’efface au profit de douceur et de nostalgie. On en apprend un peu plus sur elle, des bribes, comme on aurait des bribes de souvenirs.

 

« La pulsion de néant n’intervient jamais quand il s’agit d’honorer un rendez-vous de travail ou de politesse, c’est-à-dire quand elle pourrait s’apparenter à un refus d’être obligé. C’est pour cela que je l’associe au néant : cette pulsion cherche à anéantir mes désirs les plus vrais » (p.35).

 

Ce livre participe aux Challenges

Challenge Petits Plaisirs

Challenge ABC Critiques 2014 - 2015 Babelio

Plan Orsec pour PAL en danger 2015

Reading Challenge 2015

Catégorie Autobiographie

Challenge Mélange des genres

Advertisements

4 réflexions sur “La Nostalgie heureuse, Amélie Nothomb

  1. Je dois avouer que plus le temps passe, et plus je suis déçue de ses romans, je ne sais pas m’expliquer pourquoi, par contre.. .
    Mais ton avis me donne envie d’au moins donner sa chance à celui-ci si l’occasion m’en est donnée…
    Bisous

    • Je comprends ce que tu veux dire. Ses derniers romans étaient trop commerciaux (un par an), pas assez aboutis et pour certains déjantés à l’extrême. Celui-ci renoue avec ses premiers livres. C’est pas encore la perfection mais c’est déjà mieux 🙂
      Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s