Les carnets de Cerise, Tome 4 La déesse sans visage

Les carnets de Cerise Tome 4 La déesse sans visage, BD, Editions Soleil

 

Ce qu’en dit l’Éditeur

« Les Carnets de Cerise, une série d’enquêtes fraîches et sucrées entre bande dessinée et carnet intime !

Cerise est une jeune fille qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes.

 Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux…

L’heure des vacances a sonné ! La visite d’un étrange manoir annonce une nouvelle enquête : chaque pièce est une énigme, chaque objet est un indice. Mais il est des secrets plus anciens qui ne demandent qu’à être dévoilés. Qui est cette déesse sans visage qui trône dans une pièce secrète ? Où se cache la partie manquante de ce tableau ?
Mais surtout, qui tire vraiment les ficelles de ce nouveau mystère ? Si Cerise ne résout pas l’énigme à temps, les conséquences risquent d’être terribles… ».

 

L’histoire

Cerise part en vacances avec sa mère, avec comme activité principale la visite d’un manoir aux mystères. Des indices sont remis aux participants, l’enquête commence. Aidée de ses amis, Cerise va essayer de découvrir qui est cette fameuse déesse sans visage.

 

Les auteurs

Joris Chamblain, le scénariste, est né le 29 Janvier 1984. Il tombe dans la bande-dessinée tout petit et décide très jeune qu’il en fera son métier. Durant son adolescence, il fait ses premières armes dans un fanzine six années de suite. Là, le dessin laisse définitivement la place à l’écriture. En 2009, il fait des essais pour la collection « ciboulot » des éditions bac@bd. Un an plus tard, en octobre 2010, son premier album « La recherche d’emploi » sort dans cette collection, avec Tyffenn Guerveno et Hélène Lenoble. En 2011, il signe deux nouveaux projets : « Les carnets de Cerise » avec Aurélie Neyret, dans la collection métamorphose des éditions Soleil, sorti en septembre 2012 et « Sorcières sorcières », avec Lucile Thibaudier, aux éditions Bac@bd. Aujourd’hui, il consacre tout son temps à l’écriture de scenarii de bandes-dessinées, de livres-jeunesses et s’essaye même au roman. Il monte avec de nombreux collaborateurs énormément de projets, qui verront bientôt le jour…

Aurélie Neyret, dessin et couleur, est une illustratrice Lyonnaise. Quand elle était petite, elle rêvait d’habiter sur un bateau, collectionnait plein de choses inutiles et étranges, elle aimait lire en cachette toute la nuit, construire des cabanes, et surtout, faire des dessins! Aujourd’hui, sa vision de la vie n’a pas beaucoup changé, et elle travaille dur pour concrétiser ses projets. C’est après un bref passage par l’école Emile Cohl, qu’elle décide de s’isoler dans sa cachette secrète (encore inconnue à ce jour) pour développer son style en autodidacte. Depuis, elle travaille pour la Presse et l’édition internationale. Aurélie illustre divers magazine jeunesse (J’aime Lire, Histoire Junior), et nous invite au voyage avec Les Vacances de Monsieur Rhino, un album jeunesse écrit par Raphaël Baud aux éditions Chocolat. Après plusieurs parutions BD dans des collectifs, elle signe en compagnie de Joris Chamblain son premier album : Les Carnets de Cerise, édité par le label Métamorphose de la maison d’édition Soleil.

 

Ce que j’en pense

Cette BD est un régal ! J’adore Cerise ! L’ambiance familiale, amicale, les enquêtes, le dessin, les couleurs, me font plonger dans un monde que j’adore (je sais, je me répète, mais cette BD est un vrai coup de cœur 😀 ).

Côté graphisme, cette BD est une alternance de planches « classiques » et de journal intime de Cerise. Le dessin me fait penser à celui de Zombillénium, pour le côté « dessin fait à l’ordinateur ». L’ensemble est réussi.

Il y a beaucoup de tendresse et d’humanité dans Les carnets de Cerise. Le lien entre la jeune génération et les personnes âgées est présent et récurrent au fil des albums.

L’intrigue est prenante, on se prend au jeu. Ce manoir aux mystères est inquiétant, intriguant. On a envie de savoir qui est la déesse sans visage.

L’air de rien, des thèmes profonds sont abordés. Les amours déçues, la solitude, la trahison. C’est fait avec beaucoup de douceur et de délicatesse.

Si vous ne connaissez pas encore Cerise, c’est le moment de faire sa connaissance !  😀

Coup de coeur !

 

Cette BD participe aux Challenges

Challenge BD 2ème édition

3890

Plan ORSEC 2016

Publicités

4 réflexions sur “Les carnets de Cerise, Tome 4 La déesse sans visage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s