Derrière la haine, Barbara Abel

Derrière la haine, Barbara Abel, Pocket, Thriller, Littérature belge

 

4ème de couverture

« D’un côté il y a Tiphaine et Sylvain, de l’autre il y a Laetitia et David.

Deux couples, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d’avoir chacun un petit garçon du même âge.

Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux.

Jusqu’au drame.

Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine… ».

 

L’histoire

Deux couples de voisins deviennent amis. Leurs liens se resserrent particulièrement à la naissance de leurs fils à quelques mois d’intervalle. Mais tout n’est pas lisse derrière les murs, et puis, un jour, survient le drame…

 

L’auteur

Barbara Abel vit à Bruxelles où elle se consacre à l’écriture et à ses chroniques culturelles diffusées sur Arte Belgique. Prix Cognac avec L’instinct maternel (Editions du Masque, 2002), puis sélectionnée par le prix du Roman d’Aventures pour Un bel âge pour mourir (Editions du Masque, 2003), son œuvre est aujourd’hui largement adaptée à la télévision et traduite en plusieurs langues. Avec Derrière la haine (Fleuve Editions 2012), elle marque son grand retour au roman noir. Après la fin est son dernier roman publié chez Fleuve Editions. L’Innocence des bourreaux paraît en mai 2015 aux Editions Belfond.

 

Ce que j’en pense

Derrière la haine est le premier roman de Barbara Abel que je lis. Ca faisait un petit moment que ce titre me tentait, les échos en étaient bons, mais avec une PAL grosse comme ça (imaginez la chose), j’attendais un peu.

Et puis je l’ai commencé…

Ce livre débute par une scène qui nous en apprend beaucoup sur la suite, ou la fin, ça c’est comme vous le voulez. Enfin, c’est ce qu’on croit. On se dit « bon, l’affaire est pliée, on sait ce qui va se passer on n’est quand même pas bête, merci pour le suspense, au suivant ». Et puis, la curiosité et la plume de l’auteur, intrigante, nous pousse à tourner les pages.

A ce stade, j’ai envie de vous parler du style de l’auteur. Barbara Abel a une plume particulière. Cette façon de décrire les scènes comme un narrateur dont on entend presque la voix monocorde nous décrire une routine quotidienne dans un quartier middle class. Une atmosphère, une voix traînante à la 8 femmes, le film de François Ozon, un huis-clos qui nous prend aux tripes, nous enserre la gorge et nous force à être spectateur d’un drame annoncé et de ses suites terrifiantes.

On assiste à la vie tranquille de deux couples de voisins, de même génération. Deux couples aux vies semblables et pourtant si différentes. Le vernis des apparences qui se craquèlera peu à peu en même temps que la noirceur humaine étalera son nuage immonde.

Ce roman c’est l’histoire de mensonges, de trahisons, de responsabilités non assumées. Ce roman, c’est comme Huis-clos de Sartre, cette analyse percutante de l’âme humaine. On est pris au piège.

Deux couples qui deviendront l’un pour l’autre sa famille, avec les enfants comme lien.

Un drame viendra rompre ce cordon ombilical et nous plongera peu à peu dans la suspicion, le doute, la colère. Parce qu’autant vous le dire, Barbara Abel a le don de vous faire sortir de vos gongs. Elle rend ses personnages si détestables, si horriblement « humains », que ce réalisme vous remue jusqu’aux tripes.

Le rythme est régulier, progressif. On devient un troisième voisin qui joue au voyeur en assistant impuissant à cette descente aux enfers, avec l’impression qu’on sait ce qu’il va se passer, c’est trop évident.

Sauf que l’auteur nous coupe le souffle et nous laisse sans voix.

Un conseil, lisez ce livre. Et puis… puisque j’y suis… méfiez-vous de vos voisins…

 

Ce livre participe aux Challenges

RAT A Week Spring Edition

3890

Plan ORSEC 2016

Le mois du Thriller

Marathon Thriller / Policier

 

 

Publicités

13 réflexions sur “Derrière la haine, Barbara Abel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s