Bienvenue dans l’enfer de la peur, Roman d’Horreur, Arthur Ténor

Bienvenue dans l’enfer de la peur, Roman d’Horreur, Arthur Ténor

 

4ème de couverture

« Quand son grand-père, un archéologue de renom, meurt dans d’étranges circonstances, Sophia est effondrée.

L’amulette antique sur laquelle il travaillait lui aurait-elle jeté un sort ? Avec Léonard, un camarade de collège, elle se sent possédée par des forces diaboliques…

Ainsi débute l’affrontement entre la Voie de la main droite et la Voie de la main gauche. Une seule arme sera utilisée : la peur, celle qui hante nos plus terribles cauchemars…

Bienvenue dans l’enfer de la peur… ».

 

L’auteur

Artur Ténor est un explorateur de l’Imaginaire. Depuis qu’il publie des romans, il en a visité des contrées étranges (chez Les Fabuleux de Scrinéo Jeunesse, par exemple) et des mondes parfois aussi infernaux que l’enfer lui-même (Sur les terres du comte Dracula, Plon Jeunesse). Il a voyagé dans le temps, à l’époque de Louis XVI ou de Philippe le Bel (séries A l’école des pages du Roy Soleil au Seuil Jeunesse ou Le Félin chez Lito), a vu de près les deux guerres mondiales (Il s’appelait le Soldat Inconnu chez Gallimard Jeunesse ou Mémoire à vif chez Gulf Stream), et à été témoin de terribles injustices (A mort l’innocent ! chez Oskar).

Jusqu’à ce qu’il entre dans la Maison de l’horreur, il pensait avoir tout vu et tout connu dans le registre du frisson… Comme il se trompait !

 

Ce que j’en pense

Comme vous le savez, je suis une inconditionnelle de cette série Roman d’Horreur. Romans jeunesse, les histoires sont bien construites, inattendues et jouent habilement avec la peur.

Bienvenue dans l’enfer de la peur remplit ces critères. Je m’attendais à une histoire précise, axée sur l’archéologie. Mais l’auteur a su emmener son histoire bien au-delà. J’aurais préféré qu’il approfondisse cet aspect. C’est la seule réelle critique que je peux émettre sur ce roman.

On y retrouve ce qui fait la spécificité de la série : Arthur Ténor mêle l’histoire d’horreur avec un côté éducatif. Dans cet opus, il familiarise le jeune public avec les monstres de notre monde, qu’ils soient imaginaires ou historiques. Ainsi, Dracula côtoie Hitler. Cet aspect éducatif est appréciable, cela pousse l’adolescent (ou l’enfant) à faire des recherches, poser des questions. C’est l’occasion peut-être d’aborder avec lui des thématiques variées selon les tomes de la série.

Le style est fluide et le graphisme des chapitres est réussi. Sans oublier quelques approfondissements écrits par un « invité », ici Mélodie Mourey qui nous parle de nos monstres préférés en donnant des détails sur les monstres imaginaires du roman.

 

Une lecture jeunesse parfaite pour Halloween et l’automne.

 

Ce livre participe aux challenges

3890

Plan ORSEC 2016

Une Lettre pour Un Auteur

Publicités

Une réflexion sur “Bienvenue dans l’enfer de la peur, Roman d’Horreur, Arthur Ténor

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #5 | Chroniques litteraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s