Funérarium, Brigitte Aubert

Funérarium, Brigitte Aubert, Thriller, Suspense, Horreur, Chroniques Littéraires

 

4ème de couverture

« A Cannes, Léonard exerce le singulier métier de thanatopracteur. Il accepte d’embaumer le cadavre d’une petite fille que sa mère a l’intention d’exposer dans sa chapelle privée. Mais il se rend vite compte que la petite a été victime de sévices.

Intrigué autant que séduit par cette mère inquiétante et déséquilibrée, il lance dans une enquête qui le mènera de l’incompréhension à l’horreur ».

 

L’autrice

Née en 1956 à Cannes, Brigitte Aubert a développé son goût pour le polar dans la pénombre du cinéma familial. Parmi ses nombreux romans publiés au Seuil et traduits dans plus de vingt pays, on retiendra Les Quatre Fils du Dr MarchLa Mort des boisTransfixions (adapté au cinéma sous le titre Mauvais Genres), Funérarium… Elle est la reine du thriller à humour grinçant.

 

Ce que j’en pense

J’ai découvert Brigitte Aubert tout à fait par hasard, autour d’une lecture commune. Il s’agissait de lire un livre de l’autrice sans titre précis. En cherchant ce qu’elle proposait, je suis tombée sur Funérarium. Vous connaissez mon goût pour les livres d’horreur, ce titre ne pouvait que m’attirer.

Côté glauque je n’ai pas été déçue du voyage… certaines scènes sont difficiles. Ames sensibles s’abstenir. Même moi qui ai l’habitude des films d’horreur avec scènes d’exorcisme, l’une d’elle m’a mise mal à l’aise.

L’écriture est fluide, le suspense est assez bien fait pour tenir en haleine et donner envie de savoir la suite. Le tout est saupoudré d’humour. Je me suis surprise à rigoler toute seule à plusieurs reprises, les réparties in petto du personnage principal sont savoureuses.

La fin est assez étrange, inhabituelle, dans le prolongement du roman. Pourtant je suis restée sur ma faim, un peu déçue du dénouement qui donne le sentiment d’être un peu bâclé. A noter l’autodérision de l’autrice qui décrit le phénomène d’écrire un peu vite pour clore le roman quand on atteint les 300 pages.

J’aurais aimé quelques éclaircissements sur certaines scènes dont la plus glauque. D’autres sont aussi un peu invraisemblables. Cela reste toutefois une belle découverte.

 

Ce livre participe au challenge

 

Goodreads

 

 

Funérarium, Brigitte Aubert, Thriller, Suspense, Horreur, Chroniques Littéraires

Funérarium, Brigitte Aubert

Editions Points – 414 pages

 

 

Publicité

2 réflexions sur “Funérarium, Brigitte Aubert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.