Rental Hearts, Sawaki Otonaka

Rental Hearts Tome 1 Sawaki Otonaka, Gothique, Editions Soleil, Fantômes, Littérature japonaise, Shoujo

 

4ème de couverture

« Comme il est plus facile de combattre une horde de fantômes malfaisants avec l’aide de deux beaux gosses !

Nonoka Amamiya, 16 ans, possède le don de voir les fantômes. Cette faculté lui rend la vie difficile et l’isole des autres lycéens. Un jour, elle est abordée par deux frères au physique de rêve, Aki et Kou, qui lui annoncent vouloir « emprunter ses yeux ». Tous deux chasseurs de fantômes, ils ne voient pourtant pas leurs cibles ! Commence alors une étrange collaboration entre les trois jeunes gens avec la pléthore de bagarres et de monstres… ».

 

L’histoire

Nonoka Amamiya vit un véritable enfer quotidien. En effet, elle a l’étrange et désagréable capacité de voir les fantômes et de les entendre. A tel point qu’elle peine à les distinguer des vivants. Elle se trouve donc régulièrement dans des situations embarrassantes. Isolée des autres malgré elle, elle fait la connaissance de deux frères canons, qui semblent s’intéresser à elle. Si elle pensait que la situation allait s’améliorer pour elle il n’en est rien, ceux-ci veulent simplement lui emprunter ses yeux pour voir les fantômes qu’ils chassent, et l’intérêt que les deux garçons lui porte déchaîne les jalousies des autres filles, autant vivantes que mortes. Malgré elle, Nonoka Amamiya va se retrouver embarquée dans une aventure aussi inattendue que dangereuse…

 

L’auteur

Sawaki Otonaka est japonaise. C’est une mangaka qui n’écrit que des shoujo. Elle a travaillé en tant que dessinatrice sur le manga Akaki Tsuki no Meguru Koro pour Kigawa Arata.

Mangas

  • Rental Hearts – レンタルハーツ (2013)
  • Sensei no Iutoori!! – 先生のいうとおり!! (2013)
  • Yoshiwara Hana Oboro – よしわら花おぼろ (2011)
  • Akaki Tsuki no Meguru Koro – 赤き月の廻るころ (2010)

One shot

  • Sakura Omoi – 桜思い (2009)

 

Ce que j’en pense

Une jeune fille capable de voir et d’entendre les fantômes ? Il n’en fallait pas plus pour attiser ma curiosité. Vous savez que je suis friande d’histoires de fantômes et de revenants, et que les films d’horreur japonais sont parmi mes préférés. J’étais curieuse de voir ce que ça pouvait donner au format manga.

C’est assez étrange, parce que, à l’instar de Nonoka, il nous est difficile de discerner les morts des vivants dans ce manga. Cela nous permet, du coup, d’être immergé dans l’histoire et de mieux comprendre le ressenti de l’héroïne, à qui, il faut bien le reconnaître, il n’arrive que des catastrophes !

Nonoka Amamiya est une jeune fille renfermée sur elle-même par la force des choses. Il lui est difficile de nouer des liens avec les autres personnes. Elle manque cruellement de confiance en elle, et peine à accepter son don de voir les fantômes. Quand les deux frères surgissent pour lui « emprunter ses yeux » (là on flippe), elle va tenter de se servir de cette situation pour reprendre sa vie en main. Cela ne sera pas sans risques.

C’est ce que j’ai bien aimé dans ce manga. Au-delà cette histoire de fantômes, c’est l’évolution de la jeune fille confrontée à des situations exceptionnelles et dangereuses, mais aussi et surtout confrontée à elle-même, à ses propres peurs.

Il y a aussi beaucoup d’humour.

Sur la forme, le manga est composé en chapitres. On regrettera juste que les pages ne soient pas numérotées alors que les numéros sont indiqués dans le sommaire.

Le dessin est classique, et l’auteur reconnaît elle-même que les scènes d’action sont assez brouillonnes, étant donné que c’est la première fois qu’elle en dessine. Cela manque en effet de précision, il faudrait retravailler les scènes d’action afin de les rendre plus lisibles et surtout plus détaillées, plus précises. Le potentiel est là, à n’en pas douter, et l’idée de ce manga est originale.

En tout cas, je suis curieuse de connaître la suite.

 

 

Merci aux Editions Soleil pour l’envoi de ce Manga.

 

Rental Hearts Tome 1

 

 

 

 

 

Ce manga participe aux Challenges

Challenge BD 2ème édition

estampe+horreur+-+Copie

Challenge Ecrivains japonais d'hier et d'aujourd'hui

Plan Orsec pour PAL en danger 2015

Challenge 1 mois = 1 consigne

 

Challenge ABC Critiques 2014 - 2015 Babelio

Alice Matheson, Tome 1 – Jour Z, Istin et Vandaële

Alice Matheson Tome 1 - Jour Z Istin - Vandaële, Editions Soleil, Anticipation, BD, Horreur, Fantastique

 

4ème de couverture

« Je me nomme Alice Matheson. Je suis une infirmière qui tue discrètement ses patients. Je pensais être le seul monstre qui hante cet hôpital. Jusqu’à cette nuit où ma patiente s’est relevée d’entre les morts ».

 

L’histoire

On dit que l’enfer est sur terre, mais pour Alice, c’est un paradis…

Sexy et brillante infirmière du Saint Mary Hospital de Londres, Alice Matheson pourrait être chirurgien. Elle en a les capacités, les nerfs d’acier et le Q.I., seulement ce serait s’exposer inutilement. Car Alice est un ange de la mort, une psychopathe froide et calculatrice qui assassine ses victimes parmi les patients en phase terminale de l’hôpital. Cette double vie se complique le jour où l’une de ses victimes se relève malgré la dose mortelle qu’elle vient de lui administrer. Londres vit alors les premières heures d’une épidémie d’un genre nouveau : les morts marchent !

 

Les auteurs

Jean-Luc Istin est né en 1970 à Pontivy, dans le Morbihan. Il publie ses premiers albums en tant que scénariste dès 1999. Son intérêt et son attachement pour la Bretagne, lui donnent l’idée de créer une collection de contes et légendes : Soleil Celtic. A ce jour, il est directeur de cinq collections et scénariste de nombreuses séries : Soleil Celtic, 1800, Anticipation et Soleil Esotérique. En 2012, il crée avec Nicolas Jarry la série concept Elfes, 5 races, 5 scénaristes, 5 dessinateurs, 1 seul univers.

Philippe Vandaële est né le 22 mai 1975 à Bourg-en-Bresse. Il a toujours voulu faire de la bande dessinée. Il rejoint le studio Sugar qui deviendra au fil des années Sugar Comga. Après plusieurs publications dans Comic box ou les publications Semic, il contacte Jean-Luc Istin pour faire de l’encrage pour Soleil. Finalement Philippe fera des tests aussi en tant que dessinateur et naîtra alors le projet qui aura Alice Matheson comme nom bien plus tard.

 

Ce que j’en pense

Alice Matheson, c’est un peu Dexter qui rencontrerait Urgences et Walking Dead !

Vous me dites comment on fait pour ne pas aimer ?  😀

J’avoue que je me suis plongée avec délice dans cette histoire d’infirmière psychopathe.

D’abord les détails que j’ai beaucoup appréciés. Dès le début on trouve une présentation des différents personnages : « photo », nom, âge, fonction et quelques détails qui aideront à cerner les personnalités pendant la lecture.

Ensuite, on reconnaît la radiographie d’une tête humaine en fond sur la page intérieure où se trouve le titre.

L’histoire est découpée en chapitres, cela permet de saisir les différentes étapes.

Il y a donc un vrai sens du détail dans cette BD, l’ensemble est très travaillé, et cela donne plus de plaisir à la lire.

Concernant le contenu même de l’histoire. Tout d’abord, l’atmosphère qui règne est envoûtante. Les couleurs et les dessins marquent les différentes étapes. C’est à la fois sombre et lumineux, sépia et coloré.

L’humour est présent, le cynisme aussi.

Alice Matheson est une psychopathe, ça on ne le niera pas. Elle se sent vivre quand elle donne la mort. Elle tire littéralement de la vie de la mort.

« J’aime cette ville où les cinglés comme moi qui ressemblent à des gens normaux côtoient des gens normaux qui ressemblent à des cinglés » (pages 31).

Ca vous donne une idée du personnage… Elle ne reculera devant rien pour protéger son secret.

Si vous aimez Walking Dead, vous ne serez pas dépaysés avec la présence des zombies. Pourquoi les morts se relèvent-ils ?

Vous l’aurez compris, je vous recommande cette BD.

 

Coup de coeur !

 

Merci aux Editions Soleil pour l’envoi de cette BD.

 

Alice Matheson Tome 1 Jour Z

 

 

 

 

 

Cette BD participe aux Challenges

Challenge BD 2ème édition

Reading Challenge 2015

Plan Orsec pour PAL en danger 2015

Challenge Petit Bac 2015

Challenge ABC Critiques 2014 - 2015 Babelio

Challenge 1 mois = 1 consigne

 

 

Beauté, Sarah Pinborough

Beauté Sarah Pinborough, Sarah Pinborough, Beauté, Milady, Contes de fées, Littérature anglaise, Littérature fantastique, Fantastique

 

4ème de couverture

« LA BELLE AU BOIS DORMANT, le conte de fée revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

Rappelez-vous la forteresse cernée de ronces, le courageux prince, le fuseau ensorcelé et la douce princesse endormie qui n’attend que d’être réveillée…

… et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de la Belle au Bois dormant, telle qu’elle n’a jamais été révélée… ».

 

L’histoire

Les contes de fées revisités.

 

L’auteur

Sarah Pinborough est la nouvelle étoile du fantastique et de la terreur en Grande-Bretagne. Elle a également écrit de la fantasy pour la jeunesse, sous le nom de Sarah Silverwood, et travaille actuellement à plusieurs projets de séries télévisées. Avec Poison, Charme et Beauté, elle s’attache à révéler tout ce que les contes de notre enfance peuvent contenir de noirceur et de sombre séduction…

 

Ce que j’en pense

Après un premier chapitre captivant, j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire. L’intérêt a repris passé la moitié du livre. En fait, ça dépendait des personnages.

C’est un livre surprenant qui bouleverse nos habitudes, et qui suit la série Once Upon A Time saura à quel point tout ce qui a trait à Belle et Rumplestiltskin peut déstabiliser. On passe néanmoins un bon moment avec ce livre.

L’ensemble est bien écrit, fluide, les pages se tournent facilement.

On regrettera seulement que les autres tomes soient impossibles à trouver.

 

Attention ! Ne pas mettre ce livre dans les mains des enfants.

 

Beauté Sarah Pinborough, Sarah Pinborough, Beauté, Milady, Contes de fées, Littérature anglaise, Littérature fantastique, Fantastique

 

 

 

 

 

Ce livre participe aux Challenges

A year in England

Plan Orsec pour PAL en danger 2015

Reading Challenge 2015

Challenge Petit Bac 2015

Challenge ABC Critiques 2014 - 2015 Babelio