Un paquebot dans les arbres, Valentine Goby

Un paquebot dans les arbres, Valentine Goby

4ème de couverture

« Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de la Roche-Guyon, ils ont été le cœur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.

Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.

A l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 – , ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres.

A travers un roman solaire, porté par le regard d’une adolescente rebelle heurtée de plein fouet par le réel, Valentine Goby poursuit son travail sur le corps dans l’Histoire, le rôle des femmes face à l’adversité, leur soif de liberté ».

 

L’auteur

Née en 1974, Valentine Goby a notamment écrit Qui touche à mon corps je le tue (Gallimard, 2008). Chez Actes Sud, elle publie en 2013 Kinderzimmer. Très remarqué par les lecteurs et la critique, ce roman a reçu plusieurs prix littéraires dont celui des libraires. Après Baumes, paru dans la collection « Essences » (Actes Sud, 2014), Un paquebot dans les arbres est son douzième roman. Depuis 2005, Valentine Goby compose parallèlement une œuvre importante pour la jeunesse.

 

Ce que j’en pense

Ce livre ne laisse pas indifférent, c’est un fait. C’est l’histoire d’une vie de famille détruite par la maladie et l’inconséquence (ou l’ignorance) des parents.

On suit dans l’ambiance bien particulière de l’époque la déchéance de ces personnages, ou leur tentative de survie.

C’est l’époque de la découverte de la Sécurité Sociale, de la différence de soins entre ceux qui ont cette fameuse couverture sociale et ceux qui ne l’ont pas. C’est la fin des illusions et la découverte avec émerveillement, parfois, de la vie.

Un roman sombre et lumineux, qui vous donnera envie de le dévorer ou de le laisser de côté.

Âmes sensibles et déprimés s’abstenir.

Un paquebot dans les arbres, Valentine Goby

Un paquebot dans les arbres, Valentine Goby

Actes Sud, 267 pages, 2016

 

Ce livre a été lu en lecture commune avec Denis, dont les avis et les éclairages enrichissent le partage. Pour son avis, c’est par ici !

 

Ce livre participe aux Challenges

Reading Challenge Goodreads

Culottées Tome 2, Pénélope Bagieu

Culottées Tome 2, Pénélope Bagieu

 

4ème de couverture

« Rappeuse afghane ou astronaute, reine des bandits ou volcanologue, inventrice ou journaliste d’investigation, les Culottées ne renoncent jamais ».

 

L’auteur

Pénélope Bagieu a connu un grand succès avec sa série de BD « Joséphine » (3 volumes) qui a été portée sur le grand écran avec l’actrice Marilou Berry. Elle est également l’auteur de « Cadavre exquis » et « La page blanche » en collaboration avec Boulet.

 

Ce que j’en pense

Deuxième opus de la BD les Culottées créée par Pénélope Bagieu, féministe convaincue et convaincante.

Dans ce second tome (et dernier, elle a annoncé qu’il n’y aurait pas de tome 3), Pénélope nous présente d’autres femmes prêtes à soulever des montagnes pour se réaliser, envers et contre touS (ceci n’est pas une faute de frappe 😀 ).

Des portraits de femmes de notre époque ou de temps plus anciens, qui nous démontrent qu’en fin de compte, rien n’a vraiment changé, et que le combat est plus que jamais d’actualité même si les mentalités ont évolué.

Vous pouvez retrouver les Culottées de Pénélope sur le blog qu’elle tient sur le site Le Monde

Encore une fois, précipitez-vous sur cette BD, on y apprend des choses très instructives !

 

Les Culottées tome 2, Pénélope Bagieu

Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent

Gallimard Bande Dessinée, 2017

 

 

Cette BD participe aux Challenges

Challenge BD 3ème édition

Reading Challenge Goodreads

 

Un Noël à New-York, Anne Perry

Un Noël à New-York, Anne Perry

4ème de couverture

« Jemina Pitt, la fille du célèbre directeur de la Special Branch, a 23 ans durant l’hiver 1904. Elle décide d’accompagner sa jeune amie Delphinia Cardew à New-York, sur le point de se marier avec l’aristocrate Brent Albright. Dans la haute société new-yorkaise, ce mariage est une grande affaire qui liera deux familles prodigieusement riches. Mais Jemina détecte une ombre mystérieuse planant sur la célébration. Maria, la mère de Delphinia, est absente de la fête et les Albright refusent de mentionner son nom. Et quand le frère du marié demande à Jemina de l’aider à retrouver Maria afin de prévenir un scandale, elle n’hésite pas à se lancer dans une enquête aussi inattendue que périlleuse.

De Hell’s Kitchen à Central Park, Jemina devra trouver son chemin à travers les rues enneigées de New-York, sans se douter qu’un danger mortel la menace ».

 

L’auteur

Anne Perry, née en 1938 à Londres, est aujourd’hui célébrée dans de nombreux pays comme la reine du polar victorien grâce au succès de ses deux séries, les enquêtes du couple Charlotte et Thomas Pitt, et celles de l’inspecteur amnésique William Monk. Elle s’est depuis intéressée à d’autres périodes historiques telles que le Paris de la Révolution française (à l’ombre de la guillotine), la Première Guerre mondiale (la saga des Reavley), ou encore Byzance au XIIIème siècle (Du sang sur la soie). Anne Perry partage sa vie entre Inverness (Ecosse) et Los Angeles (Etats-Unis).

 

Ce que j’en pense

Le talent d’Anne Perry est de nous immerger dès les premières lignes dans l’atmosphère surannée de l’époque victorienne. Ses héroïnes ne s’en laissent pourtant pas compter, même si on retrouve dans leur caractère les limites des carcans de l’époque.

Dans Un Noël à New-York, nous sommes entraînés dans l’hypocrisie des familles de la Haute Société pour qui l’image prime sur la moralité. Anne Perry connaît bien son sujet et décrit la ville de New-York, ses cafés, ses coutumes de telle manière qu’on s’y croirait.

L’intrigue est bien ficelée, quoique prévisible sur certains aspects. Toutefois, le dénouement peut surprendre…

J’ai lu ce livre d’une traite, il est doux (oui, même pour un polar) et on apprécie la bienséance des propos dans notre monde où tout n’est que vulgarité et sexe outrancier.

Une parenthèse enneigée que je vous recommande.

 

 

Anne Perry

Un Noël à New-York, Anne Perry

Grands Détectives Editions 10/18, 2016

Titre original : A New York Christmas

Traduction : Pascale Haas

 

 

Ce livre participe aux challenges

Reading Challenge Goodreads

Ici ou Ailleurs, Voyage dans nos PAL

Défi lecture 2017

A year in England

Challenge British Mysteries, le retour