RAT de l’épouvante, Semaine 1, le suivi

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

 

Le RAT de l’épouvante a commencé ! Je vous présente les catégories pour lesquelles j’ai opté pour cette Semaine 1. Comme d’habitude, j’ai dû avoir la PAL plus grosse que la semaine ne laisse de temps pour tout lire, mais qui sait, c’est le mois de la magie…

Nombre de pages : catégorie Lutin 500 pages.

Il est vraisemblable que je devrais opter pour les 1000 pages (vous allez vite savoir pourquoi), mais je vais commencer doucement.

Catégorie : je vais toutes les prendre ! Ce qui signifie que, pour valider la semaine de marathon, je dois lire un livre de chaque catégorie.

 

Ma PAL (qui comme à chaque fois va changer, vous me connaissez) :

  • L’étrange vie de Nobody Owens, Neil Gaiman (acheté cette après-midi alors que je cherchais Coraline dans la même édition)
  • Outlander tome 1, Diana Gabaldon (vous comprenez mieux pour le nombre de pages…)
  • Passager 23, Sebastian Fitzek (je l’ai commencé y a un moment j’en suis à la page 246, j’ai bien envie de le terminer, l’histoire est vraiment bien)

Je continue L’ombre du vent, en LC avec Denis.

A ça on va rajouter un peu de BD, un peu de mangas : le tome 1 de l’intégrale de Courtney Crumrin me tente et j’ai les 3 premiers tomes du manga The promised Neverland.

Je ne sais pas vous, mais j’ai toujours du mal à constituer une PAL, tout me fait envie ! Et quand je cherche des titres, j’en trouve toujours un dans ma bibliothèque que j’avais oublié ! Au moment où j’écris ces lignes, je me souviens d’un coup que j’ai l’intégrale des contes de l’Ankou, Carmilla, Les Contes Macabres, l’Encyclopédie des fantômes ! Je ne sais plus où donner de la PAL !

 

 

Suivi :

Après avoir posté cet article j’ai repris Outlander. J’en étais au chapitre 3 page 72 et j’ai continué jusqu’à la page 90. J’aime beaucoup l’atmosphère. Je comprends mieux l’engouement. Je ne sais pas si je vais le terminer (856 pages, un pavé), mais qui sait…

 

Mercredi 3 octobre :

21h32 : je reprends ma lecture.

 

Jeudi 4 octobre :

J’ai avancé dans ma lecture d’Outlander Tome 1. Mais je me suis fait gentiment spoiler l’histoire (un ou deux trucs qui font que ça répond à des questions que je me posais), du coup, je ne sais pas si je vais poursuivre ma lecture. Ca m’embête un peu, mais connaître d’avance des éléments, ajouté au fait que l’histoire piétinait un peu, je préfère opter pour un autre livre.

J’ai commencé le manga The Promised Neverland Tome 1, et pour le moment j’accroche bien. Je note toutefois un air de déjà-vu (série télé).

J’ai ressorti le thriller Le cri, un page-turner, que j’avais mis de côté je ne sais même plus pourquoi (certainement d’autres livres achetés entre temps qui me donnaient envie).

 

 

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

Publicités

RAT de l’épouvante

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

 

L’automne est arrivé et le mois d’octobre vient de commencer. Les feuilles prennent leurs jolies teintes et Halloween arrive à grands pas.

La saison est propice pour se pelotonner dans un bon plaid moelleux, une tasse fumante à la main, le feu crépitant dans la cheminée et se plonger avec délice dans un livre captivant.

Dehors le vent souffle, la pluie se déchaîne, la tempête gronde. Et il y a ce bruit étrange, ce craquement, comme des pas ou une porte qui grince…

Et si nous n’étions pas seuls(es) dans la maison ?

Pour contrer la peur et déjouer les mauvais sorts, je vous propose de me rejoindre dans le RAT de l’épouvante, marathon lecture qui vous fera frissonner et permettra par la même occasion de faire baisser vos PAL.

Car, non, il ne s’agit pas d’un marathon lecture tranquille, mais d’un marathon de l’horreur, de l’épouvante, et pas seulement dans le choix de nos lectures ! Le nombre de pages est augmenté, la course aux pages est aussi haletante que si un démon nous poursuivait dans le couloir sombre d’un bâtiment désaffecté.

 

Cela dit, moyennant quelques pièces magiques en échange d’une fiole de protection contre les charmes et sortilèges, il se pourrait que vous puissiez diminuer le nombre de pages et leur nature terrorisante. Mais cela reste entre nous, ne le répétez à personne.

 

Les festivités diaboliques se tiennent du lundi 1er octobre 2018 au dimanche 4 novembre 2018. De minuit à minuit mais vous savez que les lectures de la nuit sont acceptées.

 

 

Le principe et les catégories

 

Le challenge court sur tout le mois et il est découpé en semaines. Vous participez aux semaines que vous voulez. Chaque début de semaine, vous décidez de la ou des catégories auxquelles vous voulez participer et le nombre de pages que vous voulez lire. Pour valider le challenge il faudra lire le nombre de pages et si vous optez pour plusieurs catégories, il faudra avoir lu un livre entrant dans chacune des catégories.

Soyez malins dans le choix de vos livres, certains peuvent entrer dans plusieurs catégories.

 

Les catégories

  • Automne, plaid et cocooning : des livres doux qui font penser à l’automne, qu’il y ait ou non du mystère et de la magie dedans. Des livres qui vous font vous sentir bien.
  • Forêt enchantée et Farfadets : de la magie, des sorcières, des sortilèges. Le mystère est présent mais à petite dose.
  • Cimetières et Outre-tombe : de l’horreur, du thriller, du fantôme pas gentil, de la possession… si vous lisez la nuit…

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

 

Le nombre de pages

  • Lutins : 500 pages
  • Créatures : 1000 pages
  • Envoûtement : 2000 pages
  • Possession : 3000 pages

 

Pour discuter en direct de nos lectures et nous encourager (bon d’accord, pour nous rassurer aussi que non cette ombre n’est pas un monstrueux démon) c’est sur le groupe facebook que ça se passe.

 

Pour vous inscrire, un commentaire sous cet article ou sur le groupe facebook.

 

Je vous partage ma PAL sur Livraddict.

 

Bons frissons et bonnes lectures !

 

L’arbre d’Halloween, Ray Bradbury

L’arbre d’Halloween, Ray Bradbury, Halloween, fantastique, épouvante,horreur,science-fiction,folio littérature américaine

 

4ème de couverture

« Pour Halloween, Tom Skelton se déguise en squelette et parcourt la ville avec ses copains, en quête de friandises. Mais cette année, le jeune Joe Pipkin ne les accompagne pas. Où peut-il bien être ? Un homme inquiétant finit par leur ouvrir sa porte et va les entraîner dans un bien curieux voyage, de l’Egypte ancienne en Irlande, en passant par Paris et le Mexique, à la découverte des mystères de cette fête des morts. Ainsi, peut-être Tom et ses amis retrouveront-ils leur copain Joe et perceront-ils les secrets de l’Arbre d’Halloween ?

On retrouve dans L’Arbre d’Halloween, conte fantastique et poétique, tout l’univers de Ray Bradbury : l’enfance, les voyages, l’automne, la mort… On retrouve également le talent qui en a fait l’un des plus grands auteurs du XXème siècle ».

 

L’auteur

Né en 1920, Ray Bradbury s’impose rapidement comme un écrivain majeur, faisant paraître une série de nouvelles oniriques et mélancoliques, plus tard réunies sous le titre de Chroniques martiennes. Publié en 1953, Fahrenheit 451, qui assoit la réputation mondiale de l’auteur, sera porté à l’écran par François Truffaut. Ray Bradbury décède en 2012.

 

Ce que j’en pense

Quel joli conte d’Halloween que nous livre là Ray Bradbury ! Une écriture tout en finesse, poétique et ensorcelante.

Dès les premières lignes, nous ne sommes plus chez nous, sur notre canapé ou fauteuil favori pour lire un livre, mais avec ces enfants, notre sac à bonbons à la main, déguisés comme il se doit, prêts à jeter des sorts si on ne nous donne pas de sucreries.

Nous sommes en Amérique, le décor est campé : les maisons, le quartier, l’automne. En observateurs aussi, nous découvrons l’amitié qui uni ce groupe d’enfants. Nous assistons à leur inquiétude pour l’absence de leur ami, et nous les trouvons courageux et téméraires de se frotter à l’Arbre d’Halloween. Montsuaire, le personnage que je qualifierais de spectral, les accueille en nous faisant frémir d’horreur. Il les entraîne dans l’histoire de cette fête d’Halloween, dont somme toute, nous ne savons d’elle que la coutume de se déguiser et de dévorer un tas de sucreries.

 

« C’est leur Fête des Morts à eux : le Banquet des Marmites. Un don ou t’es dindon à la mode d’autrefois. Mais ici ce sont les morts qui te jouent de sales tours si tu oublies de les nourrir. Aussi leur prépare-t-on de savoureux festin ! » (page 76).

 

« Mais ces jours se recoupent. Il y a quatre mille ans ou aujourd’hui, ici ou ailleurs, les commémorations sont toutes les mêmes…

La Fête de Samhaïn.

Le Temps des Défunts.

La Fête de Tous les Saints.

Le Jour des Morts.

El Dia de Muerte.

La Toussaint.

Halloween » (page 160).

 

Ce livre nous fait voyager, nous instruit, nous épouvante.

Je vous le recommande.

 

 

L’arbre d’Halloween, Ray Bradbury, Halloween, fantastique, épouvante,horreur,science-fiction,folio littérature américaine

L’Arbre d’Halloween

Titre original : The Halloween Tree  – 1972/2000

Traduit de l’américain par Alain Dorémieux

Illustration de couverture de Matthias Haddad

Folio SF – 166 pages – 2015

 

 

Ce livre participe aux challenges

Le Pumpkin Autumn Challenge

Reading Challenge Goodreads