Marathon lecture Nordique

Marathon lecture Nordique, chroniques litteraires, www.chroniques-litteraires.fr, www.chroniqueslitteraires.com

Comme je l’ai annoncé dans le groupe facebook, j’organise un marathon lecture Nordique de ce vendredi 24 novembre minuit (dans la nuit de jeudi à vendredi) jusqu’à dimanche 26 novembre (minuit, mais vous le savez, dans les faits, j’accepte les lectures de la nuit pour les insomniaques).

 

Le principe : lire exclusivement, et le plus possible, des romans, mangas, BD, dont l’auteur est Nordique ou dont l’action se passe dans un pays Nordique.

 

Les pays retenus sont :

Suède

Danemark

Norvège

Finlande

Islande

Iles Féroé

 

Pas de nombre de pages imposé, mais rien ne vous empêche de vous fixer des petits défis (nombre de pages, nombre de livres ou autres).

 

Et puis comme c’est une thématique Nordique, partagez en photos votre goûter ou coin cocooning pour lire. Ca nous permettra de partager ce fameux Fika  😀

 

Pour participer, un commentaire sous cet article et je vous mets ici le lien vers le groupe marathon lecture sur facebook  😀

 

Marathon lecture Nordique, chroniques litteraires, www.chroniques-litteraires.fr, www.chroniqueslitteraires.com

Publicités

L’arbre d’Halloween, Ray Bradbury

L’arbre d’Halloween, Ray Bradbury, Halloween, fantastique, épouvante,horreur,science-fiction,folio littérature américaine

 

4ème de couverture

« Pour Halloween, Tom Skelton se déguise en squelette et parcourt la ville avec ses copains, en quête de friandises. Mais cette année, le jeune Joe Pipkin ne les accompagne pas. Où peut-il bien être ? Un homme inquiétant finit par leur ouvrir sa porte et va les entraîner dans un bien curieux voyage, de l’Egypte ancienne en Irlande, en passant par Paris et le Mexique, à la découverte des mystères de cette fête des morts. Ainsi, peut-être Tom et ses amis retrouveront-ils leur copain Joe et perceront-ils les secrets de l’Arbre d’Halloween ?

On retrouve dans L’Arbre d’Halloween, conte fantastique et poétique, tout l’univers de Ray Bradbury : l’enfance, les voyages, l’automne, la mort… On retrouve également le talent qui en a fait l’un des plus grands auteurs du XXème siècle ».

 

L’auteur

Né en 1920, Ray Bradbury s’impose rapidement comme un écrivain majeur, faisant paraître une série de nouvelles oniriques et mélancoliques, plus tard réunies sous le titre de Chroniques martiennes. Publié en 1953, Fahrenheit 451, qui assoit la réputation mondiale de l’auteur, sera porté à l’écran par François Truffaut. Ray Bradbury décède en 2012.

 

Ce que j’en pense

Quel joli conte d’Halloween que nous livre là Ray Bradbury ! Une écriture tout en finesse, poétique et ensorcelante.

Dès les premières lignes, nous ne sommes plus chez nous, sur notre canapé ou fauteuil favori pour lire un livre, mais avec ces enfants, notre sac à bonbons à la main, déguisés comme il se doit, prêts à jeter des sorts si on ne nous donne pas de sucreries.

Nous sommes en Amérique, le décor est campé : les maisons, le quartier, l’automne. En observateurs aussi, nous découvrons l’amitié qui uni ce groupe d’enfants. Nous assistons à leur inquiétude pour l’absence de leur ami, et nous les trouvons courageux et téméraires de se frotter à l’Arbre d’Halloween. Montsuaire, le personnage que je qualifierais de spectral, les accueille en nous faisant frémir d’horreur. Il les entraîne dans l’histoire de cette fête d’Halloween, dont somme toute, nous ne savons d’elle que la coutume de se déguiser et de dévorer un tas de sucreries.

 

« C’est leur Fête des Morts à eux : le Banquet des Marmites. Un don ou t’es dindon à la mode d’autrefois. Mais ici ce sont les morts qui te jouent de sales tours si tu oublies de les nourrir. Aussi leur prépare-t-on de savoureux festin ! » (page 76).

 

« Mais ces jours se recoupent. Il y a quatre mille ans ou aujourd’hui, ici ou ailleurs, les commémorations sont toutes les mêmes…

La Fête de Samhaïn.

Le Temps des Défunts.

La Fête de Tous les Saints.

Le Jour des Morts.

El Dia de Muerte.

La Toussaint.

Halloween » (page 160).

 

Ce livre nous fait voyager, nous instruit, nous épouvante.

Je vous le recommande.

 

 

L’arbre d’Halloween, Ray Bradbury, Halloween, fantastique, épouvante,horreur,science-fiction,folio littérature américaine

L’Arbre d’Halloween

Titre original : The Halloween Tree  – 1972/2000

Traduit de l’américain par Alain Dorémieux

Illustration de couverture de Matthias Haddad

Folio SF – 166 pages – 2015

 

 

Ce livre participe aux challenges

Le Pumpkin Autumn Challenge

Reading Challenge Goodreads

Challenge de l’épouvante Semaine 1, le suivi

 

Le RAT a Week Halloween a commencé !

 

Je vais tenter les deux semaines.

Comme catégorie, j’opte pour cette première semaine pour Sorcières et Sortilèges, soit 500 pages minimum et 1 défi obligatoire. Mon défi sera au moins un livre avec du orange sur la couverture.

RAT a Week Halloween, le marathon de l’épouvante

Mon défi en plus sera de lire des livres de genres différents.

 

Ma PAL (même si je m’y tiens jamais 😀 ) En fait je l’écris plus pour ne pas oublier que j’ai tel ou tel livre que vraiment parce que je compte tout lire. On est d’accord que ce n’est pas humain de lire tout ça 😀

 

Outliers tome 1

Intuitions tome 2

Tortues à l’infini

 

Votre maison est-elle hantée ?

Les mystères d’Udolpho

Les stagiaires (parce qu’il y a du orange sur la couverture et que si je ne lis que de l’horreur je vais faire des cauchemars :D)

Aspic Tome 3 (BD)

Alice Matheson (BD)

Les contes macabres

L’épouvantable encyclopédie des fantômes

Mrs Creasy a disparu

 

C’est ça, on y croit que je vais lire tout ça… 😀

 

RAT a Week de l'épouvante, Halloween

 

Mardi 24 octobre 2017

Nous sommes mardi, et j’ai continué Les petites filles de Julie Ewa, je suis presque à la fin du livre. J’ai aussi commencé L’arbre d’Halloween de Ray Bradbury.

J’ai aussi regardé quelques films d’horreur : Paranormal activity 2 et 3, et Personnal Shopper qui m’a bien fait sursauter ! Pourtant ce n’est pas de l’horreur.