Le roman des Chirac, Michel Feltin-Palas

Le roman des Chirac, Michel Feltin-Palas

 

4ème de couverture

« Voici les secrets d’un couple qui a occupé le devant de la scène politique pendant près de quarante ans. Un véritable roman d’amour et d’ambition ! Où l’on découvre comment Bernadette a su imposer à ses parents un mariage dont ils ne voulaient pas ; comment Jacques, fils unique et adulé, s’est imposé comme le seul centre d’intérêt de sa propre famille, au point de peser lourdement sur le destin des siens ; comment, à l’Elysée, il a su utiliser la rivalité entre sa femme et sa fille cadette, Claude, pour mieux rester le seul patron. On comprend les raisons de ses désaccords avec son épouse concernant Sarkozy, Juppé ou Villepin. On rit en découvrant leur comportement extravagant en Corrèze, savant mélange d’engagement sincère et de clientélisme permanent. On saisit à quel point le drame traversé par leur fille Laurence a contribué à souder leur union. Et pourquoi, malgré les innombrables conquêtes de l’ancien Président, ce couple, dont la complicité a triomphé de toutes les tempêtes, n’a jamais cédé à la tentation du divorce ».

 

L’auteur

Journaliste à la Croix, puis à L’Express, Michel Feltin-Palas a suivi Bernadette et Jacques Chirac de multiples années, à Paris comme en Corrèze. Il en a résulté de livre, fruit d’une longue enquête de terrain, riche de témoignages inédits : un document exceptionnel.

 

Ce que j’en pense

Par quoi je commence ? Ce roman m’a tellement fait réagir, que je ne sais pas par quoi commencer. Bon. On va commencer par le commencement.

Le style est très agréable à lire, on tourne les pages très vite (je l’ai lu en deux soirées), les chapitres sont assez courts, le rythme enlevé. On aura toutefois le sentiment de quelques redites, parce que l’auteur a choisi de découper, et ça paraît logique, son roman en suivant l’évolution de carrière du couple Chirac. Cependant, comme Jacques passe son temps à cocufier Bernadette avec les mêmes entourloupes, au bout d’un moment on a l’impression de lire toujours la même chose.

On sent le travail de l’auteur derrière ce document. Le foisonnement des témoignages, les détails. Il n’a pas lambiné, c’est sûr. Condenser tout ceci, toute la vie du couple Chirac en 300 pages environ n’a pas dû être chose aisée. Et en même temps, on se dit que sorti de l’infidélité et du détournement de fonds public, les Chirac, ils n’ont pas trop marqué l’Histoire.

J’ai toutefois pris plaisir à lire ce livre. J’en ai beaucoup appris sur Bernadette Chirac. Cela m’a permis de comprendre beaucoup de choses et vient compléter un reportage qui lui avait été consacré. On trouvera du positif dans l’ambition, l’abnégation, on compatira, on s’énervera, on sera scandalisé, on aura de la compassion. Ce livre, l’histoire d’une vie, est riche de toutes ses joies et ses peines.

Cependant…

Michel Feltin-Palas nous ouvre les yeux sur tout un tas de choses qu’on ignorait (en tout cas, moi) et cela ne met pas le couple Chirac particulièrement en valeur. Bon boulot Michel et merci pour votre honnêteté.

En tant que citoyenne, j’apprécie moyennement d’entretenir les politiques, leurs caprices et leurs proches. Je n’apprécie pas non plus les passe-droits. Je vous laisse juges de l’embauche du fils de Claude, Martin, alors qu’il vient d’échouer son Bac chez Macy’s (et certainement pas comme vendeur) pistonné par un copain de son grand-père.

Et après Chirac n’aime pas Sarko ? Pourtant il fait pareil ! Et vas-y que je case ma fille, les maîtresses et tout le reste. Belle mentalité.

Je ne vais pas ouvrir le débat (quoi trop tard ! 😀 ). Ils font tous pareil, hein François F.

Et ce n’est pas parce que c’est devenu le jeu que l’on doit donner sa bénédiction à toutes ces malversations. Même si beaucoup d’entre nous pensent qu’à leur place ils auraient fait pareil.

En tant que femme, je dirais de la manière la plus élégante que je puisse compte tenu de l’affaire : Chirac est le plus grand connard de l’histoire du couple.

Infidélités (il a trouvé le temps de gouverner la France quand ? En tout cas, il avait la santé dans le slip !), mensonges, dissimulation d’emploi du temps, aux petits soins pour ses maîtresses devant sa femme et critiques envers celle-ci en public, quelle honte !

Parce qu’il faut vous préparer. Ce roman n’est pas exclusivement le roman d’une ascension politique, d’une réalisation historique exceptionnelle (oui même en 2002 si il a eu plus de 80% ce n’est pas parce qu’il était voulu LUI, mais parce que personne ne voulait L’AUTRE), c’est le roman d’une soumise domestique et d’un queutard de renommée mondiale.

Les féministes et historiens apprécieront.

 

P.S. : désolée pour le vocabulaire grossier, je n’ai pas pu faire plus édulcoré.

 

Ce livre a été lu dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babelio. Je remercie les Editions Michel Lafon pour l’envoi de ce roman.

 

 

Michel Feltin-Palas

Le roman des Chirac, Michel Feltin-Palas

Editions Michel Lafon – 316 pages – janvier 2017

 

 

Ce livre participe aux Challenges

Reading Challenge Goodreads

RAT a Week Winter Edition Saison 2

Ranger : L’étincelle du bonheur, Marie Kondo

Ranger : L’étincelle du bonheur, Marie Kondo, développement personnel, feel good, organisation, organization, rangement, zen

 

4ème de couverture

« ENTOUREZ-VOUS D’OBJETS

QUI VOUS RENDENT HEUREUX,

TRANSFORMEZ VOTRE FOYER

EN UN LIEU QUI RESPIRE LA JOIE.

 

Ce livre est un guide complet et illustré qui vous permettra de faire de la place et de mieux organiser votre espace. De la chambre à la salle de bains en passant par la cuisine, chaque pièce est passée en revue, tout comme une grande variété d’objets classés en différentes catégories : vêtements, chaussures, photographies, livres, couverts, maquillage, produits de soin et objets de valeur. Des illustrations permettent de mieux comprendre comment plier ses vêtements ou la meilleure façon d’organiser vos tiroirs, placards et étagères.

Ranger : l’étincelle du bonheur est un ouvrage unique, une source d’inspiration qui ne se contentera pas seulement de transformer votre maison mais qui bouleversera également votre vie ».

 

L’auteur

Marie Kondo, consultante en rangement, est spécialisée dans ce domaine depuis l’âge de quinze ans. Elle vit à Tokyo avec son mari et leur fille. Elle est aussi l’auteur de La magie du rangement (First, 2015).

 

Ce que j’en pense

Ce livre fait suite au premier opus de l’auteur La magie du rangement. Effet de mode ou besoin personnel, j’avais acheté et lu ce premier ouvrage, curieuse de découvrir une méthode de rangement révolutionnaire. Mais trop accès sur l’auteur, je ne l’avais pas trouvé plus intéressant que ça. De plus, Marie Kondo, surnommée Konmarie, m’était profondément antipathique, de par sa maniaquerie excessive. Elle décrivait avec force détails comment elle disposait des affaires de ses proches en les jetant à leur insu. Cela m’était tout bonnement insupportable.

Aussi, bien que toujours intéressée par le sujet du rangement, de l’organisation (les books, sacs et shoes addicts se reconnaîtront), j’ai voulu en savoir plus sur ce second volume. Bien m’en a pris.

Si on décelait, en dehors de ses défauts, une vraie bonne humeur et un réel enthousiasme dans La magie du rangement, Ranger, l’étincelle du bonheur remporte la palme de la bonne humeur et du livre Feel Good, selon l’expression consacrée.

Marie Kondo s’est mise de côté pour nous livrer un guide pratique, plus qu’un ouvrage d’autocongratulation, qui aide vraiment. C’est avec plaisir que j’ai dévoré ce livre.

Avant toute chose, félicitations à la maison d’édition pour son travail sur la jaquette. Blanc pur, motifs en relief et un vert qui apaise et sent bon le zen, le pari graphique est réussi. Les illustrations et les titres du même vert y participent également.

Ce guide est vraiment un guide pratique. Il tient compte de beaucoup de choses comme l’envie d’abandonner le rangement, en passant par tout ce qui peut se trouver dans une maison.

Tout le monde y trouvera une partie qui le concerne : du parent collectionneur des dessins de ses enfants, en passant par le lecteur à la PAL gigantesque.

Bien sûr, nombre de conseils sont de bon sens et certains trouveront ce livre superflu. J’en conviens. Cependant, il arrive qu’on ait besoin d’un petit rappel dans la bonne humeur.

Enfin, ceux qui ont lu le premier tome trouveront que ce livre fait doublon. Ce n’est pas faux. Je conseillerai donc à ceux qui détestent les biographies de lire ce guide exclusivement (ainsi qu’à ceux qui ont subi un/une maniaque du ménage qui passait son temps à jeter ses affaires sans son autorisation). En revanche, ceux qui apprécient d’en savoir plus sur l’histoire personnelle de l’auteur se pencheront avec profit sur le premier volume.

Bon ok, je vais le dire : ceux qui sont accros aux livres liront les deux ! Voilà, vous êtes contents ?  😀

 

Je remercie Babelio et les Editions Pygmalion pour l’envoi de ce livre.

 

Ce livre participe aux challenges

3890

Plan ORSEC 2016

dames-de-lettres

Des fantômes à l’école, Lenia Major & Marie Ligier de Laprade

Des fantômes dans l'école, Halloween, RAT a Week de l'épouvante, Service Presse, Editions Hemma

 

4ème de couverture

« Eva, Antoine et Louis tiennent le « Blog des rosiers » dans lequel ils racontent la vie de leur école.

Ce soir, ils se sont donné rendez-vous à la nuit tombée, à la grille de l’école pour photographier les illuminations de Noël.

« Clang-Clang » ! Mais quel est ce bruit !

Oh ! Une lumière tremblotante éclaire une fenêtre du sous-sol, traversée par d’étranges formes.

Mais que se passe-t-il donc à l’école pendant la nuit ?

Suis nos trois amis pour mener l’enquête avec eux et découvrir ce mystère ! ».

 

Les auteurs

Lenia Major à la plume et Marie Ligier de Laprade aux pinceaux.

 

Ce que j’en pense

Destiné aux enfants à partir de 6 ans, ce roman est le début d’une série. Eva, Antoine et Louis tiennent le Blog des rosiers dans lequel ils racontent la vie de leur école. Dans ce premier opus, ils sont aux prises avec des fantômes. L’école est-elle donc hantée ?

Nos apprentis reporters vont braver les dangers pour élucider le mystère.

Les personnages sont sympathiques, ils ont de bonnes bouilles. L’atmosphère est effrayante juste ce qu’il faut et le style est fluide. On regrettera toutefois une ou deux fautes d’orthographe, ce qui est un peu embêtant car les enfants risquent de retenir cette coquille.

C’est un petit livre d’une trentaine de pages, écrit gros avec un dessin par page.

On prend plaisir à lire cette histoire (même en étant adulte). Dommage que ce ne soit pas plus long quand même !  😀

En cette période d’Halloween, avec ce climat automnal, c’est la lecture idéale pour les plus petits.

A partir de 6 ans

 

Je remercie Babelio et les Editions Hemma pour l’envoi de ce livre.

 

  • Poche: 32 pages
  • Editeur : Hemma (22 septembre 2016)
  • Collection : Premières lectures

 

Ce livre participe aux challenges

rat-a-week-le-marathon-de-lepouvante-edition-2016-3-copie

Challenge BD 2ème édition

Challenge Halloween 2016

Plan ORSEC 2016

3890

dames-de-lettres