Chouchoutez votre cerveau, Anna Le Marchand

Chouchoutez votre cerveau, Anna Le Marchand

 

4ème de couverture

« Il est acquis que le cerveau est le premier organe du corps humain. Véritable tour de contrôle, il s’est adapté au fil de l’évolution et gère à lui seul l’intégralité de nos capacités, depuis les besoins physiologiques les plus basiques jusqu’aux fonctions les plus complexes.

En effet le cerveau influence les pensées, les sentiments, le comportement, la créativité… mais soumis aux difficultés de la vie quotidienne comme le stress, le manque de sommeil ou les agressions environnementales, cet organe fragile peut rapidement se trouver en souffrance. Pour notre propre bien-être, il est essentiel de conserver un cerveau heureux.

Qu’est-ce qu’un cerveau en bonne santé ? Comment repérer qu’il va mal ? Quels moyens pour lutter contre le stress ? Quels gestes adopter pour une meilleure hygiène de vie ? Comment stimuler son cerveau ? 

Vous trouverez dans ce livre tous les conseils pratiques, naturels et simples pour un cerveau heureux au quotidien ! ».

 

L’auteur

Anne Le Marchand est neuropsychologue et psychothérapeute. Son approche repose sur des outils issus de la psychologie scientifique et des neurosciences, à la pointe des dernières découvertes. Elle propose dans son cabinet un accompagnement individualisé centré sur la recherche de réponses concrètes aux difficultés de ses patients.

 

Ce que j’en pense

Ce livre me laisse un sentiment mitigé. En effet, je m’attendais à un ouvrage traitant exclusivement du fonctionnement du cerveau (neurones, synapses, communication… ), et à l’impact direct de nos comportements et pathologies (manque de sommeil, de sport, nourriture, anxiété, dépression…) sur celui-ci.

Je m’attendais à ce que l’auteur reste sur un terrain très scientifique, et analyse le fonctionnement du cerveau dans ses aspects physiologique et chimique.

Si elle nous explique au cours du premier chapitre l’essentiel de ce fonctionnement, l’aspect purement physiologique disparaît très vite au profit de l’aspect psychologique.

Certes, elle aborde des notions comme l’hygiène de vie, le stress, l’anxiété, le sommeil… en précisant que cela a un impact sur le cerveau et que la modification de notre hygiène de vie peut améliorer notre condition alors que de mauvaises habitudes sont à éviter, néanmoins, cela reste purement « psy ».

Le sujet aurait mérité d’être plus approfondi, j’ai tourné très vite les pages afin de trouver les informations que je cherchais : dans quelle mesure le manque de sommeil, par exemple, peut impacter sur le système sympathique ou parasympathique du cerveau, quelles sont les hormones touchées, comment réguler leurs taux, quelles sont les conséquences, sur le fonctionnement du cerveau, d’une nourriture inadéquate, quelles sont les hormones ou les modifications chimiques impactées par le fait de ressasser, et comment cela touche la chimie du cerveau.

Au lieu de cela j’ai trouvé des conseils, certes appropriés comme : faire du sport, éviter le manque de sommeil, mais qui ne le sait pas !

Ce petit livre plein de promesses n’a pas tenu sur la longueur. Les mots scientifiques du début, prometteurs, ont laissé place à ce que nous savons déjà tous.

Nous pourrons trouver quelques informations inédites, mais il aurait fallu rester sur le terrain purement scientifique et pas simplement psychologique.

A lire toutefois pour son aspect synthétique, cela peut servir pour se remémorer des évidences que l’on peut oublier.

 

Ce livre a été lu dans le cadre de Masse critique de Babelio. Je remercie Rustica Editions pour l’envoi de cet exemplaire.

 

Ce livre participe aux Challenges

Reading Challenge Goodreads

 

 

RAT A Week Estival, Summer Edition

RAT A Week Estival, Summer Edition

Vous pensiez que j’allais vous laisser passer les vacances d’été sans un autre petit marathon lecture ? 😀

Le RAT a Week 3000 pages revient pour une édition spécial été.

Les vacances d’été durent environ deux mois mais tout le monde ne les a pas au même moment. Aussi, il me semblait plus juste d’étendre le marathon sur toute la période des vacances, en le découpant par semaine. Comme ça vous le faites quand vous voulez, et vous participez la ou les semaines que vous voulez (que les semaines se suivent ou non).

C’est aussi simple que ça. Enfin… Je vous ai concocté quelques petits défis à piocher au choix, dont 1 obligatoire.

On reprend dans l’ordre :

L’ensemble du marathon s’étend du lundi 4 juillet 0h00 (dans la nuit de dimanche à lundi) jusqu’au dimanche 4 septembre 0h00 (j’accepte les lectures de la nuit, pour les insomniaques).

Cela fait en tout 9 semaines. Vous participez la ou les semaines que vous voulez. Vous pouvez participer aux 9 semaines aussi si vous le souhaitez.

 

Une seule obligation, que l’on peut considérer comme le défi principal : lire un minimum de 500 pages par semaine.

Vous pouvez en lire plus, mais pas moins si vous voulez « réussir » le défi obligatoire.

Ensuite, vous vous organisez comme vous voulez : au-delà des 500 pages par semaine vous pouvez décider de vous imposer vous-mêmes un nombre de pages en plus et vous annoncerez le montant total, ce sera plus simple pour compter :

Exemple :

  1. Vous pouvez vous contenter de 500 pages par semaine. Si vous participez 1 semaine, ça vous fera 500 pages, si vous participez 2 semaines ça vous fera 1000 pages,…
  2. Vous décidez que vous lirez un nombre supérieur (ex : 1000 pages). Deux options : vous décidez que ce nombre de pages sera le même par semaine (vous participez 1 semaine, ça vous fera 1000 pages, vous participez 2 semaines, ça vous fera 2000 pages).
  3. Vous décidez d’un nombre supérieur de pages, mais vous définirez ce nombre au début de chaque semaine (ex : semaine 1 vous lirez 500 pages, semaine 2 vous optez pour 1000 pages…)

 

Ce sont des nombres indicatifs, vous pouvez opter pour 750 ou 800 ou 1250 pages.

 

A noter : si vous participez sur plusieurs semaines, il n’est pas obligatoire qu’elles soient toutes les unes à la suite des autres, cela dépend de vos disponibilités. Mais vous pouvez bien entendu également participer semaine après semaine.

 

A côté du défi obligatoire de 500 par semaine, vous pouvez, mais ce n’est pas une obligation, vous fixer un ou plusieurs défis. Vous pouvez vous fixer de nouveaux défis chaque semaine ou garder le ou les mêmes pour toutes les semaines auxquelles vous participez, c’est vous qui décidez.

Ils ne sont pas très difficiles, je vous rassure  😀

Exemples de défis :

  • Lire un livre d’au moins 500 pages
  • Lire un livre dont la couverture comporte du vert
  • Lire un livre laissé en cours de lecture
  • Lire au moins 3 livres
  • Lire au moins 5 livres
  • Lire un livre en VO
  • Commencer une série
  • Lire une série entière
  • Lire une histoire qui vous fait penser à l’été
  • Lire un livre qui vous donne le sourire (même si c’est un thriller 😀 )
  • Lire au moins un thriller
  • Lire au moins une BD
  • lire un livre choisi par quelqu’un d’autre que vous
  • lire seulement des livres de challenges
  • lire seulement des livres de LC
  • lire au moins un livre dont l’histoire se passe au 19ème siècle.

Choisissez bien vos défis, vous pouvez valider une ou plusieurs catégories avec un seul livre 😀

 

Vous allez devoir choisir une catégorie, comme lors du RAT Spring Edition.

Côté catégories :

  • Catégorie Verre en terrasse : je lis mes 500 pages par semaine, et les livres dans l’ordre où ils me viennent
  • Catégorie Tongs et paréo : je lis au moins 500 pages par semaine, je me fixe un ou plusieurs défis en plus, et les livres comme ils me viennent en fonction de mes défis
  • Catégorie Sports en plein air : je lis au moins 500 pages par semaine, je rajoute le ou les défis qui me tentent et en plus, je décide de me fixer une thématique précise pour mes livres
  • Catégorie Bronzage : je lis au moins 500 pages par semaine et je choisis un nombre de livres à sortir de ma PAL mais sans thématique précise
  • Catégorie Canicule : je lis au moins 500 pages par semaine, je me fixe un ou plusieurs défis, et je me fixe un nombre de livres précis à sortir de ma PAL

 

 

Exemples de thématiques :

  • Livres de tel ou tel challenge
  • Livres dont la couverture comporte une couleur précise
  • Livres commencés et laissés de côté
  • Livres que vous deviez lire pour une LC mais que vous n’avez pas lu par manque de temps
  • Que des thrillers
  • Que des romances
  • Que de la dystopie
  • Que des BD
  • Que des mangas

 

Vous avez le choix.

Vous pouvez choisir choisir une nouvelle catégorie chaque semaine, ou faire un mélange de plusieurs catégories.

Quand vous choisissez plusieurs thématiques et des livres, vous pouvez vous contenter d’un livre par thématique.

Ce marathon est compatible avec vos autres Challenges. Vous pouvez choisir vos thématiques en fonction de vos challenges et autres LC.

 

 

Pour s’inscrire, un commentaire sous cet article.

La prairie où se tiendra le marathon se situe dans le groupe facebook des marathons.

Twitter : #RATaWeek ou #Weeka3000

 

RAT A Week Estival, Summer Edition

RAT A Week Estival, Summer Edition

RAT A Week Estival, Summer Edition

RAT A Week Estival, Summer Edition

Les Vacheries des Nombrils, Tome 1, Vachement copines, Delaf & Bubuc

Les Vacheries des Nombrils, Tome 1, Vachement copines, Delaf & Bubuc

 

Ce qu’en dit l’éditeur

« Vicky la mordante et Jenny la bébête s’en donnent à coeur joie dans cet album de gags pétillants où une vacherie n’attend pas l’autre. Karine s’en prend plein la gueule… ou alors, est-ce vraiment le cas ? Parfois, celles qui se payent la tête des autres sont celles dont on peut le plus se moquer. Cet album à l’humour 100% vache vous fera meuhhhhhhrir de rire ! ».

 

Les auteurs

Maryse Dubuc est née le 21 octobre 1977, à Sherbrooke, au Québec. Elle a étudié en Lettres françaises avant de s’inscrite à l’UQAM au baccalauréat en communication. Elle a publié des romans et livres jeunesses chez divers éditeurs québécois (Bayard Canada, Pierre Tisseyre, Vents d’Ouest) avant de s’attaquer à la scénarisation de la série Les Nombrils, maintenant traduite en néerlandais et prépubliée dans une demi-douzaine de magazines français, québécois et belges, dont Spirou.

Maryse Dubuc a reçu, pour « Les Nombrils », le Prix du meilleur scénariste décerné lors de la 6e édition des Joe Shuster Awards organisé à Toronto en juin 2010.

Marc Delafontaine est né le 9 octobre 1973 à Sherbrooke (Québec, Canada).

Il a étudié en Arts plastiques avant de se lancer à son compte. Il a longtemps travaillé dans le dessin animé, que ce soit pour du clean-up, du layout-posing ou du storyboard. Il a également illustré quelques livres jeunesse et publié de courtes histoires de bande dessinée dans quelques magazines et collectifs québécois.
Il illustre maintenant la série Les Nombrils éditée en albums aux éditions Dupuis, tout en collaborant de près avec Maryse au niveau du scénario.

Delaf et Dubuc forment un couple dans la vie comme dans la création.

 

Ce que j’en pense

Dans cette nouvelle série des Nombrils, on retrouve nos trois « copines » du temps où Karine était le souffre-douleur des deux chipies.

La série initiale a dû avancer trop vite, du coup retour en arrière.

Si sur le principe, on peut regretter ce procédé, il faut bien reconnaître que les gags sont hilarants pour qui aime le cynisme. J’avoue rigoler énormément avec cette BD.

Et c’est précisément parce que j’adore cette BD et ces personnages que ce que je vais ajouter m’est difficile à dire.

J’ai un vrai problème de conscience.

Parce que vous l’aurez compris, actuellement, des drames se jouent régulièrement suite à des situations qui ressemblent parfois à ces gags.

Combien de Karine souffrent en ce moment même à l’école ou dans leur chambre d’ado, en pleurs parce qu’elles ont servi de souffre-douleur ou de faire-valoir à des pestes ? Combien de gamins aux problèmes de peau bien indépendants de leur volonté n’oseront plus se montrer devant les autres ? Combien de gamins avec des handicaps devront simuler pour être « dans la norme ou même plus » au prix d’efforts considérables sous la pression sociale ?

Combien de Karine ? Combien de Murphy ? Combien de John John ?

Un problème éthique se pose : peut-on rire de nos jours sur la maltraitance à l’école, sur le harcèlement d’un enfant par ses camarades ?

Cette question met de l’huile sur le feu, puisqu’à la base, cette BD est une BD humoristique destinée aux ados.

Mais les ados sont bêtes (oh ça va, on l’a tous été un jour ! ). Quel message souhaitons-nous, adultes, leur transmettre ? Quel exemple voulons-nous leur donner ? Il faudrait leur expliquer que ce qui est dans cette BD est à ne pas reproduire sur leurs camarades.

Peut-on rire de tout ? Peut-on trouver risible la domination d’enfants sur d’autres enfants, le tout dans le dos des adultes, qui, dans cette BD comme dans la vie, sont souvent ignorants de cette perversité ?

Je fais partie de ceux qui rient de tout (mais pas avec n’importe qui) parce que je suis adulte et que je connais les limites, le respect de l’autre.

Je sens que j’ai cassé l’ambiance.

Attention toutefois, cette BD a le mérite de dénoncer tous les travers de cette société qui devient de plus en plus sordide : les menaces de mort envers les professeurs, l’importance de l’apparence, les diktats de la beauté, l’impératif de la popularité, les préjugés (la belle est forcément conne, le laid est forcément intelligent. Oui en plus il y a des préjugés par rapport au sexe : femme = bêtasse, homme = héros).

En résumé (si on peut vraiment résumer tout ceci), cette BD est à mettre entre toutes les mains mais avec une bonne leçon à la clé.

 

 

 

Cette BD participe aux challenges

Challenge BD 3ème édition

Reading Challenge Goodreads