La vie est un roman, Guillaume Musso

La vie est un roman, Guillaume Musso, Contemporain, Thriller, Chroniques Littéraires

 

4ème de couverture

« Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn ».

Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancière renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné.

Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur broyé se terre dans une maison délabrée.

Lui seul détient la clé du mystère.

Et Flora va le débusquer.

 

Une lecture à nulle autre pareille.

En trois actes et deux coups de théâtre,

Guillaume Musso nous immerge dans

Une histoire étourdissante qui puise sa force

Dans le pouvoir des livres

Et la rage de vivre de ses personnages ».

 

 

L’auteur

De roman en roman, Guillaume Musso a noué un lien unique avec les lecteurs. Né en 1974 à Antibes, il a commencé à écrire pendant ses études et n’a plus jamais cessé. En 2004, la parution de Et après… consacre sa rencontre avec le public. Suivront notamment La Fille de papier, Central Park, Un appartement à Paris, La Jeune Fille et la Nuit, La vie secrète des écrivains… Traduits en quarante-quatre langues, plusieurs fois adaptés au cinéma, tous ses livres ont connu un immense succès en France et dans le monde.

 

Ce que j’en pense

Après une première partie prometteuse, à la fois innovante et, il faut le reconnaître, captivante, un début de deuxième partie intrigante, on ne va pas se le cacher, la suite est un flop complet.

L’idée de départ est très intéressante. La mise en abyme pouvait aboutir à un livre époustouflant. Très vite, on se pose la question : comment l’auteur va-t-il traiter son sujet ? Comment va-t-il relier les personnages ? Et les pages se tournent vite, l’écriture simple et la curiosité aidant.

Je me suis dit à ce stade : ça passe ou ça casse. Il fallait un réel talent pour réunir et lier ces personnages, terminer sur une note inoubliable.

Le flop. Le désastre. L’amateurisme. Une succession de chapitres et pseudos rebondissements sans liens ni queue ni tête.

Tout au plus à la fin, et c’est encore plus décevant, l’idée aurait pu être excellente. Mais le travail n’y était pas.

En résumé, l’énorme déception.

Non content de nous livrer une suite telle des brouillons reliés à la va-vite parce que le nombre de pages publiables est acquis, l’auteur enchaîne citations d’autres auteurs sur citations. Ce qui au début m’a enthousiasmée a fini par m’agacer. Tant de citations masquent l’absence d’écriture et de travail sur le roman.

Je pense que c’est malheureusement le travers qu’on peut retrouver chez des auteurs connus qui publient mécaniquement un succès commercial par an. Pourquoi travailler et peaufiner son texte quand on sait qu’on en vendra des millions dans le monde ? Ne serait-ce que pour ses lecteurs, il faudrait peut-être publier moins et travailler beaucoup plus ses textes.

Si vous aimez l’auteur et avez l’habitude de ses romans il peut potentiellement vous plaire.

Mais pour moi, ça ne l’a pas fait.

 

 

Ce livre participe au Challenge

Marathon lecture de l'été, Chroniques Littéraires

 

Marathon lecture de l’Eté

Marathon lecture de l’Eté, Chroniques Littéraires

 

Toute l’année, nous faisons, à l’insu total de notre plein gré (c’est ça, on va te croire…), augmenter considérablement notre PAL. On ne sait pas comment, mais chaque fois qu’on compte les livres qui la composent de nouveaux titres apparaissent, certainement apportés par sorciers, sorcières et autres elfes.

Avec l’été qui approche, nous avons envie d’en rajouter encore de l’alléger, afin d’y faire rentrer progressivement, un à un, et en lisant immédiatement (grosse mytho) d’autres titres.

Je vous propose un marathon lecture qui va nous permettre de procéder à ce dépoussiérage de PAL ou d’avancer dans nos différents challenges (et accessoirement d’être encore tentées par les PAL des copines, et de terminer le marathon avec plus de livres qu’au début).

 

J’accepte tous les livres : romans, mangas, BD, romans graphiques, audio…

 

Le marathon commence maintenant, du vendredi 19 juin au dimanche 28 juin 2020 (vous le savez, j’accepte les lectures de la nuit du dimanche au lundi).

 

Deux catégories :

 

 

Tongs et Mojito : je lis ce que je veux à mon rythme, même si je me donne quelques petits défis (nombre de pages ou de livres)

 

La PAL en String : avec moi, la PAL va se retrouver à poil, des milliers de pages, des dizaines de livres, je me fixe des objectifs fermes et je m’y tiens (ou pas)

 

 

Vous le savez, j’apprécie les petits « défis ». Ils ne sont pas obligatoires et peuvent entrer dans chacune des catégories.

 

 

Je ne lis que des livres aux couleurs estivales (jaune, orange, vert, bleu, rose)

 

Je ne lis que des sagas (peu importe que ce soit des livres de sagas différentes)

 

Je ne lis que des livres de challenges auxquels je participe

 

Je ne lis qu’un seul genre de livres (thriller, jeunesse…)

 

Je lis au moins un roman, une BD et un manga

 

 

Pour partager sur nos lectures, le groupe facebook Marathons lecture.

 

Bon marathon et bonnes lectures !

 

Marathon lecture de l’Eté, Chroniques Littéraires

Le mois anglais 2020

Le mois anglais 2020, Chroniques Littéraires

 

Le mois anglais est de retour !

C’est un challenge tout doux… et en ce moment… c’est pas de refus  😀

Tous les détails chez Lou

Je fais une PAL mais en général je ne la respecte pas…  Je mets en couleur les rdv auxquels je vais tenter de participer, même si ce ne sera pas forcément à la date indiquée  🙂

 

Le mois anglais 2020, Chroniques Littéraires

 

Programme

 

3 juin : Un roman policier d’Agatha… Christie ou Raisin (avec le Challenge British Mysteries)

6 juin : Londres, en littérature mais pas que !

9 juin : Romancière anglaise au choix

11 juin : Epoque victorienne (roman victorien, néo-victorien, essai…)

13 juin : Lecture jeunesse

15 juin : Vintage novel (Cluny Brown, Angela Thirkell, romans Persephone…)

18 juin : Essai ou biographie

21 juin : Tessa Hadley

23 juin : Cosy mystery (avec le Challenge British Mysteries)

26 juin : Une bande-dessinée

29 juin : Barbara Pym

 

Le mois anglais 2020, Chroniques Littéraires

 

Ma PAL

Agatha Raisin, M.C. Beaton

Hamish McBeth, M.C. Beaton

Les Détectives du Yorkshire, Julia Chapman

Forbidden, Tabitha Suzuma

Ragdoll, Daniel Cole

Lady Helen, Alison Goodman

Le Hobbit, J.R.R Tolkien

Rebecca, Daphné du Maurier

Une chambre à soi, Virginia Woolf

Harry Potter, J.K. Rowling

Une place à prendre, J.K. Rowling

L’appel du coucou, Robert Galbraith

La maison biscornue, Agatha Christie

L’océan au bout du chemin, Neil Gaiman

L’île des oubliés, Victoria Hislop

 

 

Le mois anglais 2020, Chroniques Littéraires