Un intérêt particulier pour les morts, Ann Granger

Un intérêt particulier pour les morts Ann Granger, Ann Granger, Un intérêt particulier pour les morts, Littérature anglaise, thriller, 10/18

 

4ème de couverture

« Londres, 1864. Lizzie Martin accepte un emploi auprès d’une riche veuve dont la précédente dame de compagnie s’est enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvé dans le chantier de la gare St Pancras, Lizzie décide de mener sa propre enquête. Elle pourra compter sur l’aide d’un ami d’enfance devenu inspecteur, Benjamin Ross, pour découvrir la vérité sur la mort de cette femme… dont le sort semble étroitement lié au sien ».

 

L’histoire

Lizzie Martin, une jeune femme désargentée et issue de la province, est engagée par Mrs Parry, la veuve de son parrain en tant que dame de compagnie à Londres. La précédente dame de compagnie, Madeleine, s’est enfuie avec un homme. Rapidement, le corps de cette dernière est retrouvé et l’enquête commence, menée par Benjamin Ross. Lizzie est une jeune femme moderne pour son époque, vive et impétueuse. Elle n’hésite pas à mener l’enquête.

 

L’auteur

Ann Granger est un auteur de romans policiers et historiques très prolifique, avec plus de trente romans parus en Angleterre. Elle a rencontré un succès international avec sa série « Lizzie Martin », qui comporte déjà quatre volumes. Un intérêt particulier pour les morts est le premier opus de cette série à paraître en France.

 

Ce que j’en pense

Je suis toujours un brin méfiante lorsque je commence un livre « d’époque ». Le style peut parfois (souvent ?) être lourd, redondant et rendre le roman profondément ennuyeux. Un intérêt particulier pour les morts échappe à cette règle. Le style est résolument moderne dans l’écriture, il n’y a aucun temps mort, l’écriture est fluide, et pour autant, l’atmosphère surannée de cette époque est bien restituée.

Il est difficile de lâcher ce roman une fois commencé. L’enquête débute assez vite, les personnages sont bien décrits. Lizzie est une jeune femme de son temps, tournée vers l’avenir et déterminée à faire évoluer la place de la femme dans la société. Ce mélange de traditions et de modernisation est intéressant.

On retrouve toutefois cette douceur propre aux romans du genre. Cette atmosphère à la Jane Austen.

Lizzie veut que la vérité éclate au grand jour et que le meurtre de Madeleine soit élucidé. Son tempérament bien trempé, sa liberté d’expression en choquera plus d’un mais elle n’en aura que faire.

Ce roman est également intéressant sur le plan de l’écriture. L’auteur a choisi d’alterner les pensées de Lizzie et celles de Ross, ce qui rend le récit à deux voix particulièrement captivant.

De plus, Ann Granger ajoute une touche historique à son livre en intégrant pleinement les évolutions de l’époque : ainsi, le Londres en pleine construction, du chemin de fer notamment.

Si vous hésitez à vous lancer dans la lecture de romans d’époque, commencez par celui-ci, vous ne serez pas déçus  😀

 

Ce livre a été lu dans le cadre de la LC consacrée à Ann Granger ( Le mois anglais).

Ce livre participe aux Challenges

Challenge Nordique 2015

Le mois anglais

Plan Orsec pour PAL en danger 2015

Challenge Myself 2015

Reading Challenge 2015

Challenge Bristish Mysteries

ABC 2015 Thriller Policier

Catégorie PolicierChallenge Mélange des genres

Catégorie MortChallenge Petit Bac 2015

Challenge ABC Critiques 2014 - 2015 Babelio

Challenge Victorien

Challenge Thrillers et Polars

Sherlock Holmes & Les Vampires de Londres, Tome 1 L’Appel du sang

Sherlock Holmes & Les Vampires de Londres Tome 1 L’Appel du sang

 

4ème de couverture

« Mai 1891.

Sherlock Holmes périt dans les chutes de Reichenbach en affrontant son plus grand adversaire, le Professeur Moriarty.

C’est du moins ce qu’affirme la presse.

Une version hasardeuse, car Holmes est bien vivant et compte tirer profit de sa mort présumée pour parcourir le monde.

Mais s’il est aisé de tromper le commun des mortels, d’autres ne se laissent pas si facilement convaincre, Holmes voit ses projets contrariés quand des vampires londoniens retrouvent sa trace à Paris…. ».

 

L’histoire

Sherlock Holmes est mort. Du moins c’est ce que tout le monde croit, Watson y compris. En réalité, il n’en est rien. Sherlock Holmes parcourt le monde. Mais les Vampires connaissent la vérité et menacent Holmes de massacrer ses proches s’il ne les aide pas à retrouver Owen Chanes, leur ennemi.

 

Les auteurs

Sylvain Cordurié est l’auteur de la série Sherlock Holmes, de Salem la noire et d’Acriboréa.

Laci est le dessinateur de la série Sherlock Holmes, et de « Le Céleste noir ».

 

Ce que j’en pense

Si je ne suis pas une inconditionnelle du personnage de Sherlock Holmes, j’apprécie toutefois le personnage. Je le « connaissais » au travers de la série avec Jeremy Brett, et je me laissais volontiers prendre à ses enquêtes et à l’atmosphère du 19ème siècle. Associer Sherlock à des Vampires était un pari osé, et j’ai d’abord redouté que le mélange soit irrationnel et ridicule. Pourtant…

J’ai adoré cette BD ! Sherlock est à la fois le personnage principal et le narrateur. Cette approche est agréable et permet de suivre l’histoire à la manière d’un récit au coin du feu. Le dessin est réussi, l’atmosphère du 19ème siècle est bien restituée, quant aux Vampires, ils sont assez effrayants.

L’histoire en elle-même n’est peut-être pas la plus crédible et la plus complète qui soit, mais ce n’est pas gênant.

Un bon cru que ce Sherlock Holmes à la sauce fantastique !

 

 

Cette BD participe aux Challenges

Challenge Bd, Challenge BD

Challenge Halloween, Challenge Halloween 2014, Halloween

Challenge Nordique

Challenge XIXème siècle

Challenge Bristish Mysteries

Challenge Mélange des genres

Challenge un mois une plume

Reading Challenge 2014, Reading Challenge

Plan Orsec pour PAL en danger, Challenge Plan Orsec pour PAL en danger

Challenge Le Petit Bac,catégorie Lieu

Challenge Petit BAC 2014

Hantise, Edgar Allan Poe, par Louis, Orenge & Verguet

Edgar Allan Poe Hantise, Louis, Orenge & Verguet, BD, Horreur, Fantastique, Thriller, 19ème siècle

4ème de couverture

« Boston 1827.

Edgar Allan Poe n’est pas encore l’écrivain célèbre que l’histoire retiendra… Pour l’heure, c’est un critique acerbe au Boston Chronicles, un être détestable et aigri qui écrit des nouvelles tard le soir.

Sa sordide vie sans intérêt bascule dans l’horreur quand un matin un meurtre, en une des journeaux, présente d’étranges similitudes avec l’une de ses nouvelles encore en cours d’écriture. Il est donc le seul à en avoir connaissance.

Que cela signifie-t-il ?

Peut-il être l’auteur de ces massacres ?

Quand l’expérience va se renouveler le lendemain, puis le surlendemain, et encore et encore, c’est une véritable descente aux enfers que va vivre Edgar ».

 

L’histoire

Edgar Allan Poe est un critique dans un journal, et écrit des nouvelles le soir chez lui. Il n’est pas encore connu. Mais il est hanté par des monstres et bientôt une succession de meurtres très semblables à ceux qu’il décrit dans ses nouvelles vont se produire. Qui est le coupable ? Peut-il arrêter cette machine infernale ? Qui sont ces monstres qui le hantent ?

 

Les auteurs

Louis est notamment l’auteur de « Tessa, Agent Intergalactique ».

Orenge est dessinateur de « Magellan ».

Verguet est dessinateur, il a notamment collaboré au fanzine marseillais « Anachronique » (Sélection BD Alternative 2009 du FIDB d’Angoulême). Il a co-dessiné avec Bastien Orenge « Magellan », et a réalisé le storyboard de « Seigneurs de Guerre ». Actuellement, il travaille sur un nouveau projet  avec Louis et Bastien Orenge ainsi que sur le tome 2 de « Seigneurs de Guerre ».

 

Ce que j’en pense

Cette BD est une relecture. Lorsque je l’ai lue la première fois, j’ai été extrêmement déçue. Au vu du titre, je m’attendais à une histoire de fantômes, en version BD. Mais ce n’était pas ça du tout. Il y a des monstres, effectivement, c’est assez sombre, même très sombre. Mais cette histoire tend vers le thriller.

J’ai relu « Hantise » dans le cadre du Challenge Halloween, et cette fois-ci, je savais à quoi m’attendre. Je savais qu’il n’y aurait pas d’histoire de Hantise au sens où on l’entend traditionnellement, avec vieille maison et fantômes. Aussi, j’ai davantage apprécié l’histoire.

Edgar Allan Poe est un homme torturé, peu sympathique. Il est hanté par des monstres, purs produits de son imagination, et par le souvenir de sa mère qu’il tente de contacter par le biais d’une voyante.

Lorsque les crimes sont commis, c’est l’horreur absolue pour Edgar. Les meurtres sont violents et toujours proches des nouvelles qu’il écrit. Qui tente de le détruire ? Est-il le coupable ? Edgar décide de mener l’enquête, et le dénouement ne se fait pas attendre.

Les dessins sont soignés et servent l’intrigue. L’atmosphère du 19ème siècle est bien restituée et les couleurs sombres nous permettent de pénétrer l’âme torturée d’Edgar.

Cette BD laisse toutefois un petit sentiment d’inachevé. Il manque un peu de profondeur. L’intrigue est par moment survolée. Un diptyque aurait été plus approprié qu’un one shot.

 

 

Cette BD participe aux Challenges

Challenge Bd, Challenge BD

Challenge Halloween, Challenge Halloween 2014, Halloween

Challenge Halloween, Challenge Halloween 2014

La BD du mercredi

Challenge XIXème siècle

Challenge un mois une plume

Reading Challenge 2014, Reading Challenge