Le Pumpkin Autumn Challenge

Le Pumpkin Autumn Challenge

Vous savez combien j’apprécie l’automne, Halloween et les histoires de fantômes. Aussi, lorsque j’ai découvert que Guimause avait lancé le Pumpkin Autumn Challenge, je me suis jetée dessus ! Sur le Challenge, pas sur Guimause ! 😀

Le challenge commence le 1er septembre et se termine le 30 novembre.

Le principe est simple : il y a 3 menus, du plus effrayant au plus doux. Dans chaque menu il y a 2 catégories. Il faut lire au minimum 1 livre par catégorie. On peut choisir 1 seul menu, ou 2 ou les 3.

 

Voici le logo récapitulatif

 

Le Pumpkin Autumn Challenge

 

Le premier, comme vous avez certainement pu le comprendre, est le plus sombre, celui qui se penche sur l’horreur et l’épouvante.

Le second, quant à lui, respire les couleurs d’automnes, la chaleur de chez soi, et s’oriente dans la direction du cocooning et de l’halloweenesque régressif, voire enfantin !

Enfin, le troisième menu, possède les couleurs les douces, les plus légères, et se trouve être directement en lien avec la magie et la nature !

 

 

Pour Guimause, l’automne se sont toutes ces petites choses (et plus encore) et elle espère que cette composition, pour cette première session, nous plaît !

Elle a fait au maximum pour que chacun puisse s’y retrouver.

 

Précisions :

– Vous pouvez livre des livres illustrés, manga/BD/Comics/Beaux-livres.

– Vous pouvez lire vos livres dans l’ordre que vous le souhaitez !
L’essentiel est qu’en fin de challenge vous ayez lu tous les livres que vous vouliez et qui correspondent aux menus que vous avez choisi

– De la même manière, vous pouvez lire plusieurs livres par catégorie, du moment que vous lisez au minimum un livre par catégorie ! Par exemple, pour le menu L’automne Frissonnant, il faut lire au moins un livre qui rentre dans la catégorie « Hurlons dans les bois » et un autre qui correspond à « La Crypte des Morts-vivants ».

– Cependant, il y a toujours la possibilité de lire un livre qui rentre dans deux catégories différentes, mais dans ce cas là, il faut que les deux catégories se trouvent dans des menus différents !

– Enfin pour la catégorie « Fall » in love, qui n’est pas forcément la plus évidente, pas d’inquiétude si vous ne trouvez pas de romance à lire. Comme elle le précise, c’est « Romance et autres sucreries », donc si vous lisez un livre « doudou », ça fonctionnera tout aussi bien

 

N’hésitez surtout pas à rejoindre le groupe facebook où vous pourrez publier votre PAL et vous inspirer de celles des autres : Pumpkin Autumn Challenge.

 

Pensez également à utiliser le hastag #pumpkinautumnchallenge sur les réseaux sociaux !

 

 

Ma PAL

J’ai commencé à la préparer sur Livraddict en créant une liste non exhaustive.

J’ai énormément de livres qui rentrent dans le cadre de ce challenge, sachant qu’il y a le Mois Halloween en octobre.

 

Je vais faire une PAL par menu (je prends les 3), mais je ne sais pas si je vais m’y tenir, donc je mets plusieurs livres par catégories. Et avec toutes les tentations que constituent les PAL des autres participants… je ne vous fais pas un dessin 😀

 

L’automne Frissonnant

Hurlons dans les Bois (Angoisse, Horreur, Thriller) : Sunshine tomes 2 et 3, Fille des cauchemars tome 1 et 2, Simetière,

La Crypte des Morts-vivants (Zombie, Monstre, Créature et cas de possession) : Les décharnés

 

 

L’automne Douceur de vivre

Creepy, Spooky, Halloween (Conte sombre et fantastique pour de tous petits frissons) : Les Sorcières du clan du Nord tome 1, Lady Helen

« Fall » in Love (Romance et autres sucreries) :

 

 

L’automne Enchanteur

Légendes d’ici et d’ailleurs (Légende Celte, Asiatique, Africaine, Découvre de nouvelles cultures) : Les contes de l’Ankou

Féérique Citrouille, Bibbidi-Bobbidi-Boo ! (Du conte féérique au Nature Writing) :

 

 

Tout ceci reste à peaufiner. Si vous avez des suggestions de livres, je suis preneuse 😀

 

 

Publicités

Bienvenue dans l’enfer de la peur, Roman d’Horreur, Arthur Ténor

Bienvenue dans l’enfer de la peur, Roman d’Horreur, Arthur Ténor

 

4ème de couverture

« Quand son grand-père, un archéologue de renom, meurt dans d’étranges circonstances, Sophia est effondrée.

L’amulette antique sur laquelle il travaillait lui aurait-elle jeté un sort ? Avec Léonard, un camarade de collège, elle se sent possédée par des forces diaboliques…

Ainsi débute l’affrontement entre la Voie de la main droite et la Voie de la main gauche. Une seule arme sera utilisée : la peur, celle qui hante nos plus terribles cauchemars…

Bienvenue dans l’enfer de la peur… ».

 

L’auteur

Artur Ténor est un explorateur de l’Imaginaire. Depuis qu’il publie des romans, il en a visité des contrées étranges (chez Les Fabuleux de Scrinéo Jeunesse, par exemple) et des mondes parfois aussi infernaux que l’enfer lui-même (Sur les terres du comte Dracula, Plon Jeunesse). Il a voyagé dans le temps, à l’époque de Louis XVI ou de Philippe le Bel (séries A l’école des pages du Roy Soleil au Seuil Jeunesse ou Le Félin chez Lito), a vu de près les deux guerres mondiales (Il s’appelait le Soldat Inconnu chez Gallimard Jeunesse ou Mémoire à vif chez Gulf Stream), et à été témoin de terribles injustices (A mort l’innocent ! chez Oskar).

Jusqu’à ce qu’il entre dans la Maison de l’horreur, il pensait avoir tout vu et tout connu dans le registre du frisson… Comme il se trompait !

 

Ce que j’en pense

Comme vous le savez, je suis une inconditionnelle de cette série Roman d’Horreur. Romans jeunesse, les histoires sont bien construites, inattendues et jouent habilement avec la peur.

Bienvenue dans l’enfer de la peur remplit ces critères. Je m’attendais à une histoire précise, axée sur l’archéologie. Mais l’auteur a su emmener son histoire bien au-delà. J’aurais préféré qu’il approfondisse cet aspect. C’est la seule réelle critique que je peux émettre sur ce roman.

On y retrouve ce qui fait la spécificité de la série : Arthur Ténor mêle l’histoire d’horreur avec un côté éducatif. Dans cet opus, il familiarise le jeune public avec les monstres de notre monde, qu’ils soient imaginaires ou historiques. Ainsi, Dracula côtoie Hitler. Cet aspect éducatif est appréciable, cela pousse l’adolescent (ou l’enfant) à faire des recherches, poser des questions. C’est l’occasion peut-être d’aborder avec lui des thématiques variées selon les tomes de la série.

Le style est fluide et le graphisme des chapitres est réussi. Sans oublier quelques approfondissements écrits par un « invité », ici Mélodie Mourey qui nous parle de nos monstres préférés en donnant des détails sur les monstres imaginaires du roman.

 

Une lecture jeunesse parfaite pour Halloween et l’automne.

 

Ce livre participe aux challenges

3890

Plan ORSEC 2016

Une Lettre pour Un Auteur

Meurtres au manoir, de Willa Marsh

Meurtres au manoir, Willa Marsh, Littérature anglaise, Meurtre au manoir de Willa Marsh

 

4ème de couverture

« Clarissa s’ennuie à Londres et sa vie sentimentale est une catastrophe. Thomas est un jeune veuf, héritier d’un délicieux manoir Tudor. Le mariage parfait ? Clarissa en est convaincue. C’était compter dans les machinations diaboliques de deux vieilles tantes en croquenots et gilets de laine adeptes de magie noire, et d’une soi-disant meilleure amie prête à tout pour prendre sa place… ».

 

L’histoire

Clarissa, jeune célibataire désargentée, rencontre Thomas, veuf d’une quarantaine d’années, père de Megan, future religieuse, et propriétaire d’un vieux mais magnifique manoir Tudor. La jeune femme tombe littéralement amoureuse du manoir (beaucoup plus que de Thomas). Thomas, quant à lui, se laisse charmer.

Le début d’un conte de fées ? Pas vraiment. Thomas vit avec ses deux vieilles tantes, Gwyneth et Olwen, adeptes de magie noire. Leur but est de trouver l’héritière du domaine afin de satisfaire la déesse qu’elles honorent. Cela leur permettra, pensent-elles, de protéger le manoir. Elles ne reculeront devant rien pour obtenir ce qu’elles veulent.

Dans leur tâche, elles seront involontairement aidées par Evan, un lointain cousin, et Georgy, la meilleure meilleure amie de Clarissa.

 

L’auteur

Willa Marsh (pseudonyme de Marcia Willet) est auteur de plus de vingt romans, dont « Meurtres entre sœurs » et « Le journal secret d’Amy Wingate ».

 

Ce que j’en pense

« Meurtres au manoir » est un petit bijou d’humour noir et de cynisme. Trahisons et manipulations sont les maîtres mots de ce roman situant son action dans un vieux manoir Tudor, au cœur de la campagne, avec un petit boisé aussi mystérieux que dangereux pour qui s’y risque.

L’atmosphère est typiquement anglaise, le décor propice. L’auteur a fait la part belle au fantastique et à l’épouvante.

J’ai beaucoup apprécié l’écriture de Willa Marsh. Cela m’a fait penser à un vieux film d’épouvante, « Hantise », avec Julie Harris dans le rôle principal. Dans ce film, une voix-off raconte ce qu’il se passe dans le castel, comme dans « Meurtres au manoir ».

Les personnages sont aussi attachants qu’insupportables. Ils ne s’encombrent pas de morale, du moment que cela sert leurs intérêts et leur permet d’arriver à leurs fins. Le machiavélisme des deux vieilles tantes est sans bornes. Quant à la « meilleure meilleure amie », que dire sinon qu’avec une « amie » comme ça on n’a plus besoin d’ennemi.

Ce livre a été une véritable et très agréable découverte. Je vous le recommande.

 

Extraits et citations

« Encore une fois, elle se tient ce matin au bout de l’allée, camouflée dans l’ombre. Elle fixe le manoir avec convoitise, avec avidité ».

 

Bonne soirée…

 

Ce livre participe à la lecture commune avec Noctenbule et Titine dans le cadre du mois anglais.

 

Ce livre participe aux Challenges :

 

3159037476.3

 

Challenge destins de femmes, Tête de litote

 

    • Challenge de l’été 3 mois pour faire fondre ma PAL de Métaphore

challenge-c3a9tc3a9

    • Thrillers et Polars de Liliba

Challenge thrillers et polars, Liliba