RAT de l’épouvante, Semaine 1, le suivi

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

 

Le RAT de l’épouvante a commencé ! Je vous présente les catégories pour lesquelles j’ai opté pour cette Semaine 1. Comme d’habitude, j’ai dû avoir la PAL plus grosse que la semaine ne laisse de temps pour tout lire, mais qui sait, c’est le mois de la magie…

Nombre de pages : catégorie Lutin 500 pages.

Il est vraisemblable que je devrais opter pour les 1000 pages (vous allez vite savoir pourquoi), mais je vais commencer doucement.

Catégorie : je vais toutes les prendre ! Ce qui signifie que, pour valider la semaine de marathon, je dois lire un livre de chaque catégorie.

 

Ma PAL (qui comme à chaque fois va changer, vous me connaissez) :

  • L’étrange vie de Nobody Owens, Neil Gaiman (acheté cette après-midi alors que je cherchais Coraline dans la même édition)
  • Outlander tome 1, Diana Gabaldon (vous comprenez mieux pour le nombre de pages…)
  • Passager 23, Sebastian Fitzek (je l’ai commencé y a un moment j’en suis à la page 246, j’ai bien envie de le terminer, l’histoire est vraiment bien)

Je continue L’ombre du vent, en LC avec Denis.

A ça on va rajouter un peu de BD, un peu de mangas : le tome 1 de l’intégrale de Courtney Crumrin me tente et j’ai les 3 premiers tomes du manga The promised Neverland.

Je ne sais pas vous, mais j’ai toujours du mal à constituer une PAL, tout me fait envie ! Et quand je cherche des titres, j’en trouve toujours un dans ma bibliothèque que j’avais oublié ! Au moment où j’écris ces lignes, je me souviens d’un coup que j’ai l’intégrale des contes de l’Ankou, Carmilla, Les Contes Macabres, l’Encyclopédie des fantômes ! Je ne sais plus où donner de la PAL !

 

 

Suivi :

Après avoir posté cet article j’ai repris Outlander. J’en étais au chapitre 3 page 72 et j’ai continué jusqu’à la page 90. J’aime beaucoup l’atmosphère. Je comprends mieux l’engouement. Je ne sais pas si je vais le terminer (856 pages, un pavé), mais qui sait…

 

Mercredi 3 octobre :

21h32 : je reprends ma lecture.

 

Jeudi 4 octobre :

J’ai avancé dans ma lecture d’Outlander Tome 1. Mais je me suis fait gentiment spoiler l’histoire (un ou deux trucs qui font que ça répond à des questions que je me posais), du coup, je ne sais pas si je vais poursuivre ma lecture. Ca m’embête un peu, mais connaître d’avance des éléments, ajouté au fait que l’histoire piétinait un peu, je préfère opter pour un autre livre.

J’ai commencé le manga The Promised Neverland Tome 1, et pour le moment j’accroche bien. Je note toutefois un air de déjà-vu (série télé).

J’ai ressorti le thriller Le cri, un page-turner, que j’avais mis de côté je ne sais même plus pourquoi (certainement d’autres livres achetés entre temps qui me donnaient envie).

 

 

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

RAT de l’épouvante, marathon lecture, Chroniques Littéraires, Horreur, Haunted, Ghost, Fantômes, Halloween

Publicités

Sunshine, Episode 1, Paige McKenzie

Sunshine, Episode 1, Paige McKenzie, fantastique, jeunesse, fantôme, maison hantée, hantise, ghost, horreur

 

4ème de couverture

« J’entends un murmure dans la nuit.

Très distinctement. Tout près de mon oreille.

Un rire d’enfant.

Jamais un éclat de rire ne m’a paru aussi angoissant.

Alors que j’allais m’endormir,

Une voix m’a chuchoté : « Fais de beaux rêves ».

 

Peu après son seizième anniversaire, Sunshine déménage avec sa mère à Ridgemont, dans l’Etat de Washington.

Pour elle, rien n’est plus effrayant que cette ville, pleine de brouillard sous un ciel gris, même en été.

Rien… Sauf peut-être leur nouvelle maison.

Il y fait toujours froid,

Et il s’y passe des choses franchement bizarres.

Sunshine ne croyait pas aux fantômes.

Jusqu’à maintenant ».

 

L’histoire

L’univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l’autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu’elle choisit sur Internet. Sunshine constate que rien n’est à son goût : la maison est décrépie, l’intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l’air, l’humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence.

La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l’étage. Bizarrement, sa mère n’entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu’il s’agit de l’esprit d’une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s’habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique…

Au cours d’une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l’eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n’y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu’il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement…

 

L’auteur

Paige McKenzie est une youtubeuse, créatrice de la websérie The Haunting of Sunshine Girl.

 

Ce que j’en pense

Quand j’ai trouvé ce livre à la Fnac, le titre m’évoquait un vague souvenir. J’avais dû en entendre parler, comme c’est la coutume sur la blogosphère et youtube. Curieuse, j’ai lu la 4ème de couverture, et j’avoue avoir été immédiatement tentée. Une maison hantée, le résumé bien amené. Le livre semblait prometteur.

Seule ombre au tableau, le label « issu de Youtube ». Je fais partie des personnes qui considèrent qu’écrire est un métier, et qu’un livre ne se pond pas comme un éternuement.

J’ai décidé de passer outre mes réticences et de laisser une chance à ce livre, dont décidément le résumé réunissait tout ce que j’aime.

Bien m’en a pris. Ce livre a été une très agréable surprise.

On va commencer par le plus superficiel : son aspect général. La couverture est jolie, intrigante. Le choix de la police d’écriture pour les titres est sympa, et le découpage entre le récit en lui-même et le personnage mystère est réussi.

L’ensemble est homogène.

 

Venons-en à l’histoire en elle-même.

On est tout de suite mis dans l’ambiance. L’auteur réussi à nous faire trembler, sursauter, on est DANS l’histoire avec Sunshine.

L’écriture est fluide, le langage correct, pas de vulgarité ni de nudité. Ce livre est dans la pure tradition du roman d’horreur que j’affectionne.

Un bémol toutefois. L’évolution de l’histoire.

Très vite, l’atmosphère effrayante de maison hantée s’estompe au profit d’une histoire plus marquée fantastique, à la mode actuelle, avec des personnages aux pouvoirs particuliers. Cela se tient plus ou moins, mais il m’a manqué un lien, un approfondissement.

L’auteur passe trop vite de la maison hantée aux personnages fantastiques (je reste vague pour ne pas vous spoiler l’histoire, mais vous comprendrez en le lisant). Il manque donc ce fameux lien, comme si l’auteur ne parvenait pas à mêler les deux aspects de l’histoire. Il aurait été plus judicieux et consistant de travailler un peu plus cette transition.

Si le suspense est présent (on se demande ce qu’il va arriver et on tourne les pages pour le découvrir), il ne faut pas se leurrer non plus, on devine vite ou l’auteur veut en venir.

La fin, toutefois, bien qu’attendue, est surprenante.

 

Comme annoncé directement sur la couverture, c’est l’épisode 1. Vous comprendrez donc que l’on reste sur sa faim, même si ce premier tome clôt une première histoire.

C’est un livre que je vous recommande néanmoins, surtout si vous aimez les histoires de fantômes et de maisons hantées !

 

Coup de coeur !

 

Ce livre participe aux Challenges

Plan ORSEC 2016

3890

RAT A Week Spring Edition

Challenge US

Walpurgis, Le Congrès des Sorcières