Ma sélection spéciale «sorcières » (et sorciers)

Livres et BD sorcières, Walpurgis

 

Hilde nous a proposé de fouiller dans nos PAL pour y débusquer des sorcières (sorciers) qui s’y seraient cachées. La tâche, contre toute attente, n’a pas été aisée pour ma part. Si je suis pourvue en fantômes et autres hantises, les sorcières ne sont que peu représentées dans ma bibliothèque. J’ai tout de même pu dénicher quelques pépites, dont deux livres que je lisais étant enfant.

 

Romans

Livres et BD sorcières, Walpurgis

iconechaudron  Le sorcier le plus célèbre de tous les temps, j’ai nommé Harry Potter ! Je n’ai photographié que le premier tome « Harry Potter à l’école des sorciers » de J.K Rowling, mais à l’exception de l’Ordre du Phoenix et des reliques de la mort, j’en ai cinq autres.

iconechaudron  «La sorcière de la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca » de Pierre Gripari. J’ai lu et relu ces histoires quand j’étais enfant.

iconechaudron  «Contes pour les enfants et les parents 1» de Jakob et Wilhelm Grimm. Pour la sorcière de Hansel et Gretel.

 

BD

Livres et BD sorcières, Walpurgis

iconechaudron  Mélusine, Tome 1 Sortilèges et Tome 2 Le bal des Vampires, de Clarke et Gilson.

 

Je retourne à mes chaudrons, Walpurgis c’est ce soir  😀

 

Walpurgis, Challenge Halloween

 

L’île du crâne, Anthony Horowitz

L'île du crâne Anthony Horowitz, L'île du crâne, Anthony Horowitz, Le Livre de Poche Jeunesse, Halloween, Sorciers, Littérature Jeunesse, Littérature Fantastique, Fantastique, horreur

 

4ème de couverture

« David Eliot vient d’être renvoyé du collège et cette fois-ci, ses parents ont décidé de sévir ! Il se retrouve alors dans une école bien étrange, sur la sinistre île du crâne, au large de l’Angleterre. Très vite, il soupçonne le pire. Mais il est encore loin de la vérité… ».

 

L’histoire

David Eliot vient de se faire renvoyer du collège. Ses parents, un couple assez bizarre (ils manquent s’assassiner toutes les deux minutes !) sont catastrophés. Comment vont-ils faire ? C’est alors qu’ils reçoivent une lettre de Groosham Grange, un collège se vantant de pouvoir dresser leur fils. Cette proposition tombant à point nommé pour M. et Mme Eliot, David se retrouve bientôt sur le quai de la gare, avec deux nouveaux futurs camarades, eux aussi nouvelles recrues du mystérieux collège…

 

L’auteur

Anthony Horowitz a écrit de nombreux romans jeunesse, dans le genre policier comme dans le genre fantastique et d’horreur. Il est notamment connu pour les aventures d’Alex Rider.

 

Ce que j’en pense

L’idée de départ est bonne, une école mystérieuse et inquiétante, un lieu sinistre et isolé. Le décor parfait pour les amateurs de frissons.

Pourtant, mon avis est assez mitigé. Certes, les aventures qui arrivent aux trois amis sont dignes du genre fantastique. L’atmosphère sinistre nous poursuit tout au long du roman, cela en devient même oppressant tellement l’ambiance est angoissante et effrayante. Les personnages sont assez bien définis, et le style de l’auteur est fluide. Les pages se tournent vite, très vite tellement une part du livre nous tient en haleine. Parce qu’on a envie de savoir la suite, le suspense est fort, l’adrénaline monte souvent.

Pour ça c’est très réussi. Mais ce qui m’a laissé cet avis mitigé, c’est que j’ai lu Harry Potter. Et je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle. Deux écoles de sorciers, des amis, des ennemis, des créatures… La tentation était grande. « L’île du crâne » est un roman noir, l’aspect lugubre des lieux est très bien amené sous la plume d’Anthony Horowitz. Peu de similitude en cela avec la série des Harry Potter, Poudlard étant un endroit chaleureux (la plupart du temps 😉 ). Ce qui m’a ennuyée, c’est que le monde de J.K. Rowling est beaucoup plus étoffé, plus construit, c’est un véritable univers qu’elle nous a offert dans sa saga Harry Potter. Il est difficile de « passer » après son chef-d’œuvre. L’île du crâne manque de cette densité. On en vient à penser que quelque chose manque, que l’ensemble a été survolé, comme si on avait le résumé détaillé, mais pas le roman abouti.

C’est toutefois un livre à découvrir. La noirceur est présente. Parfait en cela pour un mois d’Halloween.

 

 

Ce roman participe aux Challenges

Challenge Nordique

Challenge Halloween, Challenge Halloween 2014, Halloween

Plan Orsec pour PAL en danger, Challenge Plan Orsec pour PAL en danger

Reading Challenge 2014, Reading Challenge

Challenge Voisins Voisines 2014

Le mélange des genres catégorie Roman jeunesse

Challenge Mélange des genres