Une fille en or, Les vacheries des nombrils, Tome 2, Delaf & Dubuc

Une fille en or, Les vacheries des nombrils, Tome 2, Delaf & Dubuc, BD, BD humour, Challenge BD, Challenge de l'épouvante, Chroniques Littéraires

 

4ème de couverture

« La vie est vachement cruelle.

Et puis après ? »

 

 

Les auteurs

Maryse Dubuc est née le 21 octobre 1977, à Sherbrooke, au Québec. Elle a étudié en Lettres françaises avant de s’inscrite à l’UQAM au baccalauréat en communication. Elle a publié des romans et livres jeunesses chez divers éditeurs québécois (Bayard Canada, Pierre Tisseyre, Vents d’Ouest) avant de s’attaquer à la scénarisation de la série Les Nombrils, maintenant traduite en néerlandais et prépubliée dans une demi-douzaine de magazines français, québécois et belges, dont Spirou.

Maryse Dubuc a reçu, pour « Les Nombrils », le Prix du meilleur scénariste décerné lors de la 6e édition des Joe Shuster Awards organisé à Toronto en juin 2010.

Marc Delafontaine est né le 9 octobre 1973 à Sherbrooke (Québec, Canada).

Il a étudié en Arts plastiques avant de se lancer à son compte. Il a longtemps travaillé dans le dessin animé, que ce soit pour du clean-up, du layout-posing ou du storyboard. Il a également illustré quelques livres jeunesse et publié de courtes histoires de bande dessinée dans quelques magazines et collectifs québécois.
Il illustre maintenant la série Les Nombrils éditée en albums aux éditions Dupuis, tout en collaborant de près avec Maryse au niveau du scénario.

 

Ce que j’en pense

On retrouve avec plaisir les trois « copines » qui constituent le trio rocambolesques de la série les nombrils. Toujours aussi mesquines et mauvaises, Jenny et Vic en font voir des vertes et des pas mûres à leurs congénères, et tout particulièrement à leur victime favorite, la pauvre Karine.

Il faut reconnaître que même si les actes de ses demoiselles ne sont pas reluisants et leur degré d’égoïsme et de méchanceté très élevé on ne peut s’empêcher de sourire ou de rire à certaines de leurs réparties.

Cette BD montre de manière légère combien les relations entre adolescents peuvent être très destructrices lorsque certains d’entre eux prennent en grippe ou sont jaloux de leurs camarades. On touche le harcèlement scolaire.

Cette BD n’est cependant ni triste, ni moralisatrice ni morbide. Bien au contraire. Tant dans son dessin que dans ses réparties, le dessin à la fois un brin naïf et coloré fait passer le propos simplement mais sûrement.

On découvre que le plus méchant des élèves peut renfermer lui aussi des fêlures, des drames, et que son comportement, même si cela ne l’excuse pas, s’explique comme un moyen de défense développé de manière très maladroite, en mode survie.

Un sujet complexe et lourd pour une BD qui vous fera passer un bon moment.

Attention toutefois, si vos enfants subissent des brimades à l’école, ils pourraient être heurtés en se reconnaissant parmi les victimes. Profitez-en pour aborder le sujet avec eux et soyez surtout attentifs à leurs réactions. Ne jamais les forcer, ni à la lire ni à ne pas la lire, mais soyez attentifs et ouverts à la discussion. Cela peut être aussi un excellent moyen lorsque vous avez un doute de savoir s’ils sont maltraités à l’école.

A vous de jouer.

 

Cette BD participe aux Challenges

Challenge BD 2018-2019

Challenge de l’épouvante Edition Autumn, Witches and Pumpkin, Chroniques Littéraires, Halloween, Autumn, Hanté, Ghost,, Horreur, Fantastique

Challenge de l’épouvante Edition Autumn, Witches and Pumpkin, Chroniques Littéraires, Halloween, Autumn, Hanté, Ghost,, Horreur, Fantastique

 

Intuitions, Tome 2, Chaos, Rachel Ward

Intuitions, Tome 2, Chaos, Rachel Ward, Chroniques Littéraires, fantastique

 

4ème de couverture

« Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort.

Et bientôt, elle découvre que son fils Adam possède, lui aussi, le terrible don…

Angleterre, 2026. A la mort de Jem, Adam a été élevé par Nana, sa grand-mère. De retour à Londres, il fait la connaissance de Sarah, une jeune femme qui le voit depuis plusieurs mois dans ses rêves. Mais un phénomène troublant va venir bouleverser leur existence. Tout le monde arbore soudain le même nombre : 01012027.

Déclaration de guerre, accident nucléaire, virus foudroyant ? Sarah et Adam savent qu’un effroyable événement est sur le point de se produire.

Et ils n’ont que quelques mois pour changer le cours du destin.

 

QUE FAIRE D’UN DON QUAND IL EST MAUDIT ? ».

 

L’autrice

Rachel Ward est un écrivain anglais de romans pour adolescents et young adult. Elle est l’auteur notamment de la trilogie Intuitions.

Intuitions, tome 1

 

Ce que j’en pense

Je ne m’attendais pas à un grand roman, soyons honnêtes. Et cela n’en est pas un. Pourtant, il m’a fait passer un bon moment de lecture.

Le côté fantastique avec Adam qui perçoit la date de mort des gens, la catastrophe imminente dont on ignore la cause mais qui est inéluctable nous entraîne dans une course contre la montre. On veut savoir ce qu’il va se passer.

Mais le personnage de Sarah est pénible.

La plume est fluide. Mais il faut reconnaître, que c’est assez inégal. Ca rame un peu, il y a beaucoup de redites. On passe d’un don, maudit ou pas, à un roman apocalyptique. C’est à se demander si l’autrice savait où elle allait. C’est mal construit, pas assez étoffé. Il y avait du potentiel que l’autrice n’a pas su exploiter.

Je l’ai terminé assez rapidement, c’est un livre qui ne nécessite pas de réfléchir. Je vous le conseille si vous avez envie d’un livre qui se lit vite, avec un certain suspense.

 

Ce livre participe au Challenge de l’épouvante

Le Challenge de l'épouvante, Horreur, Fantastique, Fantôme, Halloween, Ghost, Maison hantée, Haunted, Chroniques Littéraires

Ce livre participe au Challenge des 4 maisons

 

Challenge des 4 maisons