Intuitions, Tome 3, Infini, Rachel Ward

Intuitions, Tome 3, Infini, Rachel Ward, Chroniques Littéraires, Fantastique, Horreur, Halloween, Challenge de l'épouvante

 

4ème de couverture

« Depuis sa naissance, Adam voit des numéros flotter au-dessus des personnes qu’il croise. Il s’agit de la date de leur mort.

Et bientôt, il découvre que Mia, sa fille adoptive, possède un don bien plus terrible…

Angleterre, 2029. Le chaos règne sur le monde, et les villes sont désertées. Différents clans tentent d’imposer leur loi en recrutant ceux qui manifestent des capacités hors normes.

Harcelés à cause de leurs pouvoirs, Adam et Sarah luttent pour protéger leurs biens les plus précieux : Mia et l’enfant que Sarah attend. Car si Adam peut deviner la fin d’une vie et Sarah, dessiner l’avenir, Mia et le bébé semblent être dotés de facultés plus puissantes encore. Ils deviennent la cible de toutes les convoitises.

Derrière eux se joue peut-être le destin du monde…

 

QUE FAIRE D’UN DON QUAND IL EST MAUDIT ? »

 

L’autrice

Rachel Ward est un écrivain anglais de romans pour adolescents et young adult. Elle est l’auteur notamment de la trilogie Intuitions.

Tome 1

Tome 2, Chaos

 

Ce que j’en pense

Le début de ce troisième et dernier opus de la saga Intuitions m’a emballée, mais arrivée à la moitié du livre, j’ai déchanté.

Ca part dans du n’importe quoi. Du moins, c’est l’impression que cela donne par le manque de consistance et les raccourcis pris par l’autrice.

L’idée de base est vraiment bien. Malheureusement, elle n’a pas su, une fois de plus, exploiter cette idée. C’est d’ailleurs le volume le plus court de la trilogie. C’est très dommage parce qu’il y avait matière à un roman construit, une histoire haletante.

Il manque environ le double ou même le triple des pages pour en faire une histoire étoffée.

Cela tient davantage du plan détaillé ou de l’idée qu’on raconte vite fait autour d’un café. Certains passages, au contraire, sont trop longs, inutiles, répétitifs.

Quant à la quatrième de couverture, ne la lisez pas avant de lire le roman. Elle est imprécise et erronée sur certains points et sur d’autres elle dévoile l’intrigue.

Un roman à lire si vous voulez terminer la saga, mais qui vous laissera sur votre faim.

 

Ce livre entre dans le Challenge de l’épouvante

Le Challenge de l'épouvante, Horreur, Fantastique, Fantôme, Halloween, Ghost, Maison hantée, Haunted, Chroniques Littéraires

 

Ce livre entre dans le Challenge des 4 Maisons

Challenge des 4 maisons

Publicités

Intuitions, Tome 2, Chaos, Rachel Ward

Intuitions, Tome 2, Chaos, Rachel Ward, Chroniques Littéraires, fantastique

 

4ème de couverture

« Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort.

Et bientôt, elle découvre que son fils Adam possède, lui aussi, le terrible don…

Angleterre, 2026. A la mort de Jem, Adam a été élevé par Nana, sa grand-mère. De retour à Londres, il fait la connaissance de Sarah, une jeune femme qui le voit depuis plusieurs mois dans ses rêves. Mais un phénomène troublant va venir bouleverser leur existence. Tout le monde arbore soudain le même nombre : 01012027.

Déclaration de guerre, accident nucléaire, virus foudroyant ? Sarah et Adam savent qu’un effroyable événement est sur le point de se produire.

Et ils n’ont que quelques mois pour changer le cours du destin.

 

QUE FAIRE D’UN DON QUAND IL EST MAUDIT ? ».

 

L’autrice

Rachel Ward est un écrivain anglais de romans pour adolescents et young adult. Elle est l’auteur notamment de la trilogie Intuitions.

Intuitions, tome 1

 

Ce que j’en pense

Je ne m’attendais pas à un grand roman, soyons honnêtes. Et cela n’en est pas un. Pourtant, il m’a fait passer un bon moment de lecture.

Le côté fantastique avec Adam qui perçoit la date de mort des gens, la catastrophe imminente dont on ignore la cause mais qui est inéluctable nous entraîne dans une course contre la montre. On veut savoir ce qu’il va se passer.

Mais le personnage de Sarah est pénible.

La plume est fluide. Mais il faut reconnaître, que c’est assez inégal. Ca rame un peu, il y a beaucoup de redites. On passe d’un don, maudit ou pas, à un roman apocalyptique. C’est à se demander si l’autrice savait où elle allait. C’est mal construit, pas assez étoffé. Il y avait du potentiel que l’autrice n’a pas su exploiter.

Je l’ai terminé assez rapidement, c’est un livre qui ne nécessite pas de réfléchir. Je vous le conseille si vous avez envie d’un livre qui se lit vite, avec un certain suspense.

 

Ce livre participe au Challenge de l’épouvante

Le Challenge de l'épouvante, Horreur, Fantastique, Fantôme, Halloween, Ghost, Maison hantée, Haunted, Chroniques Littéraires

Ce livre participe au Challenge des 4 maisons

 

Challenge des 4 maisons

Pour le meilleur et pour le pire, Agatha Raisin enquête, tome 5, M.C. Beaton

Pour le meilleur et pour le pire, Agatha Raisin enquête, tome 5, M.C. Beaton, Chroniques Littéraires, Le mois anglais, Thriller, Albin Michel

 

4ème de couverture

« Incroyable mais vrai : James Lacey, le célibataire le plus convoité des Cotswolds, a cédé au charme de sa voisine, la pétillante quiqua Agatha Raisin ! Hélàs, le conte de fées est de courte durée : au moment où les tourtereaux s’apprêtent à dire « oui », Jimmy, l’ex-mari d’Agatha, surgit en pleine cérémonie…

Furieux de découvrir que sa future femme est déjà unie à un autre, James abandonne Agatha, désespérée, au pied de l’autel.

Le lendemain, Jimmy est retrouvé mort au fond d’un fossé. Suspect n°1, le couple Agatha-James se reforme le temps d’une enquête pour laver leur réputation et faire la lumière sur cette affaire ».

 

L’autrice

M.C. Beaton est anglaise. Elle a écrit la série Agatha Raisin ainsi que celle de Hamish Macbeth.

Vous pouvez retrouver mon avis sur ses précédents tomes en cliquant sur le titre

 

Ce que j’en pense

Quand vous ouvrez un roman d’Agatha Raisin, accrochez-vous, vous allez en ressortir tout ébouriffé, les cheveux en pétard, les joues rouges, et sous le regard médusé de votre entourage qui vous aura entendu glousser, rigoler tout seul, secouer la tête en vous exclamant « non mais cette Agatha ! ».

Agatha a enfin mis la main sur James, autant dire qu’elle n’a que moyennement envie qu’il découvre que son ex-mari, dont elle n’a pas divorcé, n’est pas vraiment mort. Après tout, ça fait des années qu’elle l’a quitté, donc qu’est-ce que devenir bigame quand on a trouvé le grand amour ?!

Dès le matin du mariage, Agatha comprend vite que tout va se passer de travers. Une sombre histoire de maquillage replâtrage n’arrange rien mais commence à bien nous faire rigoler au détriment de notre chère Agatha dont le physique et l’âge la complexent sévèrement.

Le mari débarque en pleine cérémonie, ce qui n’est pas du meilleur goût, on en convient. Surtout James, qui décide (entre nous je pense que cela lui a servi d’excuse plus qu’autre chose), de quitter Agatha et de ne jamais l’épouser.

Jimmy, le mari, a le bon goût d’être assassiné le lendemain. Le duo Agatha – James se reforme le temps d’une enquête déjantée, parsemée de répliques tordantes.

 

« Maddie dit, Maddie dit, railla Agatha d’une voix étranglée. Vous croyez que c’est son cul qui brille dans le ciel à midi ? ».

 

 Ce tome 5 est un excellent cru. Il me fait détester un peu plus James dont je trouve le comportement digne d’une vraie tête de c… Mais je n’ai pas pu m’empêcher de me ruer sur le tome 6.

 

Ce livre participe aux Challenges

 

Le mois anglais, Saison 8, The English Month, Chroniques Littéraires

Challenge Polar Thriller, Chroniques Littéraires