Le Horla, de Guillaume Sorel, d’après l’œuvre de Guy de Maupassant

Le Horla Maupassant, Le Horla, Maupassant, BD

Cette version du Horla est une version BD. Pour la version roman, c’est ici !  🙂

 

4ème de couverture

« Je ne suis pas fou…

Quelque chose habite ici…avec moi.

Elle peut toucher les gens…

« Il » se nourrit d’eau et de lait…

Mais je ne peux pas la voir…

 

Je suis possédé !

Quelqu’un possède mon âme ! ».

 

 

L’histoire

Le narrateur mène une vie tranquille dans sa maison au bord de la Seine, lorsque d’étranges phénomènes commencent à se produire. C’est la carafe d’eau sur sa table de nuit qui est bue, des objets qui disparaissent ou se brisent, une fleur cueillie par une main invisible… Peu à peu, le narrateur acquiert la certitude qu’un être surnaturel et immatériel vit chez lui, se nourrit de ses provisions. Pire encore, cet être, qu’il baptise le Horla, a tout pouvoir sur lui, un pouvoir grandissant… Du Horla ou de l’homme, l’un des deux doit périr.Le Horla comme les contes fantastiques écrits par Maupassant à la fin de sa vie, alors qu’il sombrait dans la folie, joue délicieusement avec nos nerfs en traitant de thèmes très actuels comme l’angoisse, la hantise du suicide, la peur de l’invisible.

 

 

L’auteur

Guillaume Sorel est notamment l’auteur de « L’île des morts » et des « Derniers jours de Stefan Zweig ».

 

 

Ce que j’en pense

C’est une adaptation fidèle du roman de Maupassant. Le graphisme est très réussi, autant les couleurs que le trait de crayon se prêtent à l’atmosphère du 19ème siècle. Les paysages sont moins acérés que les personnages, cela marque avec habileté les voyages et les sorties du narrateur.

Un bémol, il faut avoir lu le livre avant pour saisir toutes les subtilités de l’histoire. On peut comprendre l’essentiel, si on y prête beaucoup d’attention. Mais cela ne suffit pas.

En effet, le fond de l’histoire, ce monstre tapis qui souhaite la mort du narrateur, est la matérialisation de l’anxiété et de l’agoraphobie dont souffre celui-ci. Les attaques de panique dont il est la proie à l’extérieur de son domicile, dans les bois notamment, sont assez bien retranscris sous le crayon de Guillaume Sorel, mais il reste compliqué de comprendre que cette représentation est davantage qu’un décor ou un simple vertige. Dans le roman, le ressenti du personnage est extrêmement bien décrit. C’est le défaut des BD, comme des films d’ailleurs, tirés d’un roman dont l’aspect psychologique ainsi que les pensées du personnage sont une partie essentielle de l’histoire, pour ne pas dire un personnage à part entière.

On passe toutefois un bon moment. Le monstre fait bien son travail de monstre, il est monstrueux. Autre bémol : le monstre apparaît d’un coup à chaque fois. La tension ne monte pas comme à la lecture du roman.

Globalement, l’idée de reprendre l’œuvre de Maupassant était une excellente. Cela permet de faire connaître un classique ou du moins de familiariser un public peu enclin vers ce style de roman.

 

En résumé :

Points positifs :

  • Une retranscription fidèle du roman ;
  • Un graphisme réussi ;
  • Permet de faire connaître aux plus jeunes ou moins férus de romans un classique de la littérature.

 

Points négatifs :

  • Les pensées du narrateur ne sont pas assez bien retranscrites ;
  • Une montée en tension inexistante.

 

 

Cette BD participe aux Challenges

Challenge Bd, Challenge BD

Challenge Halloween, Challenge Halloween 2014, Halloween

Challenge Halloween, Challenge Halloween 2014

La BD fait son marathon à bord du Vaisseau Fantôme, Marathon lecture, Halloween

La BD du mercredi

Challenge XIXème siècle

Plan Orsec pour PAL en danger, Challenge Plan Orsec pour PAL en danger

Reading Challenge 2014, Reading Challenge

Le mélange des genres catégorie BD

Challenge Mélange des genres

Challenge 1 mois 1plume

Challenge Classique 2014

Publicités

10 réflexions sur “Le Horla, de Guillaume Sorel, d’après l’œuvre de Guy de Maupassant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s